Près de 1,5 million de personnes marchent à Paris

La foule s'est rassemblée sur la Place de...

Agrandir

La foule s'est rassemblée sur la Place de la République, à Paris.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Béatrice Le Bohec & Cécile Feuillatre
Agence France-Presse
Paris

Des centaines de milliers de personnes, des larmes, des sourires, et un cri: «Charlie! Charlie!». Un rassemblement d'une ampleur inouïe a submergé dimanche Paris, devenue pour une journée «la capitale du monde» contre le terrorisme, avec l'image stupéfiante de dirigeants internationaux battant le pavé bras dessus dessous.

«Historique», «incroyable», «la folie»: les qualificatifs venaient à manquer aux commentateurs et aux marcheurs eux-mêmes pour décrire un événement d'une ampleur inégalée dans la capitale française, théâtre d'une immense «marche républicaine» contre le terrorisme après une série d'attaques ayant fait 17 morts et une vingtaine de blessés en trois jours en France.

Les manifestations contre le terrorisme dans la France entière dimanche, après les attentats de Paris, ont réuni au moins 3,3 millions de personnes, selon des chiffres provisoires fournis par les autorités et les organisateurs, et compilés par l'AFP à 17H45 GMT.

A Paris, l'un des organisateurs a évoqué le chiffre de 1,3 à 1,5 million de manifestants dans la principale «marche républicaine», tandis que le ministère de l'Intérieur a parlé d'une mobilisation «sans précédent» et impossible à chiffrer. En province, les multiples rassemblements et défilés ont réuni quelque deux millions de personnes.

Une marche extraordinaire également par sa dimension planétaire et cette image de dirigeants battant le pavé parisien: François Hollande entouré du Malien Ibrahim Boubacar Keita et de la chancelière Angela Merkel, le président palestinien Mahmoud Abbas à quelques mètres du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le Britannique David Cameron, le roi de Jordanie, l'Italien Matteo Renzi...

Applaudis par la foule à leur arrivée à la marche, les responsables étrangers accompagnant le président français ont observé une minute de silence avant de quitter le défilé.

«Paris est aujourd'hui la capitale du monde. Le pays tout entier va se lever vers ce qu'il a de meilleur», avait proclamé François Hollande peu avant de rejoindre les manifestants.

Le cortège, familles des victimes en tête et sous haute protection policière avec des tireurs d'élite postés le long du parcours, devait s'étirer sur au moins deux tracés jusqu'à la Place de la Nation. Plus de 5.500 policiers ont été mobilisés pour la protection du défilé.

«Je suis Charlie, juif, policier»

«Je suis Charlie, je suis juif, je suis policier»: ce slogan résumait l'hommage rendu aux victimes de ces attaques: douze morts dont sept journalistes et deux policiers mercredi dans l'attentat contre l'hebdomadaire satirique à Paris, une policière tuée jeudi en banlieue, et quatre personnes tuées dans la prise d'otages vendredi d'une supérette juive à Paris.

Les trois tueurs français se revendiquant d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique ont été abattus vendredi par les forces de l'ordre lors d'interventions simultanées.

Sur la place de la République noire de monde bien avant le départ prévu de la marche, les manifestants agitaient des drapeaux français, débattaient ou communiaient dans l'émotion et la solidarité.

«C'est un vrai signe de la force de la France», se réjouissait Lassina Traoré, un Français de confession musulmane. «On peut vivre ensemble parce qu'on partage les mêmes valeurs, la liberté, le respect de chacun avec ses différences», déclarait Daniel, 30 ans, musicien et juif. Un immense crayon symbolisant la liberté d'expression sur lequel était écrit «Free» était porté par des manifestants.

Près de 300 000 personnes ont également manifesté en province, où 700 000 manifestants avaient déjà battu le pavé samedi.

Et des manifestations étaient en cours dimanche dans de nombreuses capitales d'Europe et d'Amérique, avec des milliers de personnes réunies à Madrid, Londres, Bruxelles ou Washington, en solidarité avec la France endeuillée.

Ce sera également le cas à Montréal, à Québec et à Ottawa où les gens se rassembleront au parc de la Confédération, à 15h.

Conférence sur le terrorisme à Paris

Dans la matinée de ce dimanche historique, une conférence internationale sur le terrorisme s'est tenue en urgence à Paris. Les ministres de l'Intérieur européens et américain ont appelé à renforcer les contrôles des mouvements aux frontières extérieures de l'Union européenne. Un sommet pour combattre l'extrémisme se tiendra le 18 février aux Etats-Unis, a annoncé le ministre américain de la Justice, Eric Holder.

Les trois jihadistes auteur des attentats, les frères Chérif et Saïd Kouachi et Amedy Coulibaly, ont affirmé avant d'être tués par les commandos français vendredi agir au nom d'Al Qaïda et du groupe Etat islamique.

Coulibaly, accusé du meurtre d'une policière et de la prise d'otages dans le supermarché juif qui a fait 4 morts, est en outre suspecté de l'agression d'un joggeur mercredi, grièvement blessé par balles.

Sa famille a condamné publiquement les attentats. «Nous ne partageons absolument pas ces idées extrêmes. Nous espérons qu'il n'y aura pas d'amalgame entre ces actes odieux et la religion musulmane», a-t-elle affirmé.

Depuis mercredi, Paris et sa région sont soumis à une alerte maximale contre le terrorisme, avec la mobilisation de milliers de policiers et gendarmes qui patrouillent dans les rues, les transports en commun et les principaux lieux publics et touristiques.

«La France n'en a pas terminé avec les menaces», a averti vendredi le président français, alors que le gouvernement a reconnu «des failles» dans la sécurité du pays engagé sur plusieurs théâtre d'opération contre les mouvements jihadistes.

Dans une vidéo diffusée le même jour, un responsable religieux d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Harith al-Nadhari, a menacé de nouvelles attaques: «Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants».

Avec LeDroit et La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer