André Prévost honoré pour sa bravoure

André Prévost (droite) a réveillé Jeffrey Thompson (gauche)... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

André Prévost (droite) a réveillé Jeffrey Thompson (gauche) qui dormait dans une maison en flammes de Thurso, l'an dernier.

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

André Prévost, un homme de 58 ans qui a sauvé d'une mort certaine un adolescent lors d'un incendie survenu l'année dernière à Thurso, a reçu lundi une médaille de l'Assemblée nationale, des mains du député de Papineau, Alexandre Iracà.

Le dimanche 25 septembre 2016 au matin, un brasier s'est déclaré dans une maison de la rue de l'Hôtel-de-Ville, à Thurso. Il était environ 7 h. André Prévost, un Thursolien qui habite le voisinage et qui passait par là au même moment, a aperçu de la fumée et des flammes s'échapper de la maison en question. 

Il a immédiatement appelé les autorités avant de se faufiler à toute allure dans le bungalow embrasé dans le but de s'assurer que personne ne se trouvait à l'intérieur. 

Le quinquagénaire ignorait alors qu'un adolescent de 17 ans, Jeffrey Thomson, dormait bien profondément au sous-sol de la demeure, malgré le détecteur de fumée qui sonnait l'alarme.

« J'ai appelé le 9-1-1, j'ai cogné aux portes et je suis entré en dedans. J'ai fouillé partout et je n'ai jamais lâché de crier. Quand je suis sorti, j'étais sûr qu'il n'y avait pas personne. J'ai vu le jeune homme sortir environ 10 secondes après moi », a raconté M. Prévost, hier.

Cérémonie émouvante

La cérémonie de remise de médaille avait lieu à la caserne d'incendie du village de Thurso, hier après-midi. Il s'agissait de la première fois depuis le brasier que Jeffrey, aujourd'hui âgé de 18 ans, revoyait celui qui lui a sauvé la vie il y a déjà presque 12 mois.

« Si André n'avait pas été là, je ne me serais pas réveillé. Je lui dois la vie. [...] Je dors très dur. J'entendais des bruits sourds et je me demandais qui était dans la maison. Quand j'ai fini par ouvrir les yeux, j'ai vu la fumée et je suis sorti rapidement », s'est remémoré le jeune homme, en entretien avec Le Droit.

Le message de Jeffrey Thomson envers André Prévost ne pouvait être plus clair lorsqu'il a été invité à prendre la parole devant des membres de sa famille et amis réunis afin de souligner la bravoure de ce dernier. 

« J'ai pensé à toi à ma fête de 18 ans [le 3 août] que je n'aurais peut-être pas pu fêter si tu n'avais pas été là ce matin-là. Je veux juste te dire un gros merci », a lancé Jeffrey, la voix brisée par l'émotion.

De son côté, M. Prévost, un ancien pompier à la Ville de Thurso, a confié avoir seulement suivi son instinct. Selon lui, le fait qu'il soit passé devant la demeure des Thomson à cet instant précis du 25 septembre 2016 relève presque de la providence.

« J'ai juste fait mon job de citoyen. Normalement, ça adonne que je passe toujours à cet endroit15 minutes avant pour aller déjeuner. C'est toujours à la même heure. Ce matin-là, j'étais en retard. C'est probablement quelqu'un qui a voulu que je sois là au bon moment », a raconté le quinquagénaire, ému de recevoir un tel honneur.

De son côté, le député de Papineau, Alexandre Iracà, a mis en lumière la bravoure et le courage de M. Prévost.

« Je tiens à souligner le geste héroïque de M. Prévost qui n'a rien pris pour acquis. Il y en a des fois qui auraient pu marcher à côté, aller travailler et vaquer à leurs occupations. Il a eu la présence d'esprit non seulement d'arrêter, d'appeler les secours, mais aussi de cogner et d'entrer dans la maison et de s'assurer qu'il n'y avait personne », a déclaré le député de Papineau.

Au nom du conseil municipal et du directeur du Service incendie et des pompiers de la Ville de Thurso, le maire de la municipalité, Benoît Lauzon, a également remis un certificat honorifique à M. Prévost afin de lui rendre hommage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer