Contre vents et marées

Outre un dimanche pluvieux et des épisodes de... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Outre un dimanche pluvieux et des épisodes de forts vents, les cinq journées ont encore une fois fait le plein de visiteurs et confirmé jusqu'à quel point le festival est une énorme machine qui tourne rondement, avec ses quelque 1500 bénévoles qui s'affairent à faire de cet événement une célébration annuelle.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les promoteurs d'événements se doivent toujours d'être positifs, même dans l'adversité. Si la météo a parfois donné du fil à retordre aux aérostiers du Festival de montgolfières de Gatineau (FMG), les privant de plusieurs sorties, l'agent de communication du festival, Éric Brulotte, a réussi cette pirouette verbale, en faisant dire à la blague au président de l'événement, Stéphane Riel, que le festival demeurait cette année le numéro un des envolées avec: un vol libre, une illumination nocturne et un vol captif. Et c'est bien là tout ce que dame Nature aura concédé comme fenêtres de vol pour cette 30e édition.

Outre un dimanche pluvieux et des épisodes de forts vents, les cinq journées ont encore une fois fait le plein de visiteurs et confirmé jusqu'à quel point le festival est une énorme machine qui tourne rondement, avec ses quelque 1500 bénévoles qui s'affairent à faire de cet événement une célébration annuelle.

Ainsi, une nuée de parapluies multicolores se dressait devant Martin Deschamps et Laurence Jalbert, dimanche après-midi, lors des deux spectacles des artistes. Par un temps résolument pluvieux, on faisait contre mauvaise fortune bon coeur.

Outre un dimanche pluvieux et des épisodes de... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Outre un dimanche pluvieux et des épisodes de forts vents, les cinq journées ont encore une fois fait le plein de visiteurs et confirmé jusqu'à quel point le festival est une énorme machine qui tourne rondement, avec ses quelque 1500 bénévoles qui s'affairent à faire de cet événement une célébration annuelle.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Un tremplin

Le festival est aussi un formidable tremplin pour la relève régionale: en tout, près de 500 chanteurs, musiciens, danseurs et animateurs de rue ont déferlé pendant cinq jours sur le site pour animer les foules, lancer les spectacles de vedettes confirmées et ajouter des plumes à leurs CV artistiques.

Le budget de l'édition de cette année avoisinait les 4,5 millions de dollars, ce qui positionne le festival dans les poids lourds événementiels dans la région.

Les festivités se sont terminées lundi soir par le spectacle concept de Guylaine Tanguay, La Fièvre du Country, qu'elle promène un peu partout au Québec depuis un moment. Cette fois, l'interprète avait demandé à Michel Pagliaro, Marc Hervieux et Patrick Norman de se joindre à elle pour deux heures de musique bien en selle.

Dimanche, on en a également profité pour remettre le prix Jean Boileau à une pionnière du festival, Thérèse Cyr, qui faisait partie de la cellule originale ayant créé le FMG, il y a 30 ans. Madame Cyr, qui aura 80 ans en octobre, a été conseillère municipale pendant 18 ans et est bénévole au festival depuis 30 ans.

Elle se souvient des balbutiements du festival: « Y avait trois vendeurs de patates frites, on n'avait pas d'électricité, y avait qu'une seule trail qui nous menait sur les lieux. J'étais responsable des préventes. Les artistes de renom d'aujourd'hui commençaient leur carrière, comme on commençait le festival: Céline Dion, Diane Dufresne et plein d'autres sont passés par ici », se souvient Mme Cyr.

Il est encore trop tôt pour établir un bilan chiffré de l'événement de cette année, explique Sandra Cloutier, directrice générale par intérim, qui laisse entendre que de nouvelles idées pourraient être exploitées pour la prochaine édition du festival, en 2018, avec l'arrivée récente du nouveau président, Stéphane Riel.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer