Une envolée dégonflée 

Notre journaliste aurait bien aimé s'envoler avec l'aérostier,... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Notre journaliste aurait bien aimé s'envoler avec l'aérostier, Donald Bellini.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / C'est un bel exercice de tempérance que de se taire, de rester serein, de faire semblant de trouver tout cela normal, de continuer à bavarder avec les pilotes, les journalistes et l'organisation du festival comme si de rien n'était, tandis que ce matin-là, on se sera tous levés à 5 h pour se retrouver en plein champ avant le lever du soleil, qu'on aura attendu sous une tente d'accueil le premier café du jour, puis sous une seconde tente le bulletin météorologique pour savoir si oui ou non, l'envolée médiatique aura lieu, si nos efforts matinaux seront récompensés par la clémence des cieux.

Alors oui, pendant que les montgolfières restent bien au chaud dans leurs remorques en attendant d'être déployées et manipulées par une dizaine d'assistants, que Patriotic Eh !, Racer, Little Girl, Alien Rocket et Rose des vents dorment encore près de leurs nacelles, mieux vaut se répéter que tout cela n'est qu'un mauvais moment à passer dans le frimas du 1er septembre, en espérant l'heure du départ, cet instant béni où nous nous élèverons dans les airs, où le soleil nous réchauffera enfin, où l'on bénéficiera d'une vue imprenable sur la rivière des Outaouais, où l'on pourra poster sur les réseaux sociaux nos mines réjouies gonflées à l'hélium, certes cernées, mais chanceuses de vivre une telle expérience.

Depuis 30 ans, le Festival de Montgolfières fait honneur à son titre en programmant deux envolées par jour - la première, tôt le matin et la seconde en fin d'après-midi - avec une quarantaine de ballons du monde entier invités à se déployer à Gatineau. Ce que l'on sait moins, en revanche, c'est qu'en 30 éditions, la plupart des envolées ont été annulées pour cause de mauvais temps. 

Enfin, mauvais... Une légère brise inoffensive au sol peut cacher un vent plus fort en altitude. Une direction non favorable pourrait faire dériver les vols vers le parc de la Gatineau. Pour ne pas finir perché à un érable ou atterrir dans le lac Ontario, on préférera hisser le drapeau rouge, avec interdiction formelle de décoller. Drapeau vert, les montgolfières peuvent larguer les amarres, drapeau jaune, on attend de voir l'évolution de la situation.

Sous la tente des pilotes où les bulletins météorologiques sont écoutés dans un silence quasi-religieux, la réunion a des allures de bilan d'entreprise avec licenciements à la clé. 

Nos espoirs de décoller ne tiennent qu'aux conclusions d'un jargon abscons : masses anticycloniques, crêtes de dépression et noeuds trop élevés...

Impossible de conclure à 6 h 45, il faudra réanalyser la situation un quart d'heure plus tard.

En discutant avec d'autres participants, on croise Donald Bellini, poignée de main ferme et sourire chaleureux, « le meilleur pilote bègue du festival », aime-t-il à se présenter.

Le propriétaire de To/Go, une montgolfière verte et blanche que la publicité aide à faire voler - « et même plus ! » - nous avoue le plus sérieusement du monde qu'il est mort en 2013 « pendant huit minutes. » Entre deux bouchées de muffins compatissantes, on pense brièvement à ce qui pourrait arriver si un arrêt cardiaque s'invitait dans la nacelle... Donald Bellini désamorce toute inquiétude en nous assurant qu'il sillonne le monde entier et qu'il fera même partie d'une envolée au Mexique dans les prochaines semaines. 

Tout bien considéré, en glanant ici et là les exploits plus ou moins avouables de ces mordus de montgolfières, un soulagement nous envahira à l'annonce ultime tant attendue : annulation des vols pour cause de vents forts en altitude. 

Le temps de remercier le valeureux pilote de nous avoir quand même montré la nacelle de sa montgolfière, et tel un courant d'air, de disparaître dans le vent.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer