FARR: l'Outaouais reçoit 20 millions $

La ministre Stéphanie Vallée était entourée des préfets... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

La ministre Stéphanie Vallée était entourée des préfets des MRC pour l'annonce du financement au FARR.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), l'Outaouais bénéficiera d'ici cinq ans d'une enveloppe totale de 20 millions $, dont 1,94 M$ en 2017-2018 et jusqu'à 6,45 M$ en 2021-22, pour réaliser divers projets de développement alignés sur ses priorités régionales.

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l'Outaouais, en a fait l'annonce mardi en présence de plusieurs élus et représentants d'organismes réunis dans l'immeuble de la MRC des Collines à Chelsea.

Un comité de sélection des projets, regroupant les quatre préfets des MRC de la région et du maire de Gatineau, a eu le mandat de prioriser et de choisir les projets qui recevront une aide dans le cadre du FARR.

La ministre Vallée s'est réjouie de la collaboration démontrée par les élus du milieu urbain et rural pour déterminer 11 axes de priorités régionales. 

« Souvent, les gens qui viennent nous voir veulent un coup de pouce pour développer des projets porteurs. La collaboration de tous est là. Nous nous attendons à recevoir plusieurs projets porteurs qui viendront faire rayonner la région » a déclaré la ministre Vallée.

Ces 11 priorités régionales sont le développement arrimé des milieux ruraux et urbains et la consolidation de l'identité régionale, le renforcement de la position concurrentielle de l'Outaouais à l'égard de sa situation frontalière, assurer le transport des personnes et la mobilité durable, la création d'entreprises, la diversification économique et l'innovation, le développement touristique,  du secteur agroalimentaire, de l'industrie forestière, ainsi que la persévérance scolaire et la formation d'une main-d'oeuvre qualifiée.  

Les groupes intéressés ont six semaines, jusqu'au 6 octobre prochain, pour présenter leur projet. Les organismes, les entreprises, coopératives (sauf les coops financières), les communautés autochtones et les personnes qui veulent démarrer une entreprise privée ou d'économie sociale sont admissibles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer