Pourquoi pas une édition hivernale ?

Les volleyeuses et volleyeurs ont profité d'un temps... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Les volleyeuses et volleyeurs ont profité d'un temps splendide pour s'amuser en fin de semaine au festival Gauvreau Lavolley dans le Vieux-Hull.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le festival Gauvreau Lavolley a connu un grand succès au cours du week-end au centre-ville de Gatineau, et l'organisation jongle avec l'idée de créer une édition hivernale.

« Nous sommes en train de voir à un festival de sports, même concept que l'édition estivale, mais pour des sports d'hiver sur neige et sur glace. Il y a plusieurs concepts assez flyés. Je ne veux pas donner trop de détails. Ce n'est pas encore confirmé. Tout va dépendre de la Ville de Gatineau et des commanditaires. Si les partenaires sont présents, nous pourrons exécuter le projet », a raconté Jose Recinos, du Groupe Lavolley.

Le ruisseau de la Brasserie est le site convoité afin d'y tenir, entre autres, une classique de hockey, a toutefois laissé couler M. Recinos.

Le festival de la fin de semaine a accueilli des dizaines d'équipes pour des tournois de volleyball de plage, de soccer et de dodgeball. Des jeux comme le Billardfoot géant et le Beerpong géant étaient aussi au menu des activités.

Il s'agissait de la 4e édition du festival, dont l'objectif est d'animer le Vieux-Hull. En outre, des bars et des restaurants du quartier offrent des menus spéciaux et des événements thématiques pour les festivaliers.

Il est trop tôt pour confirmer le retour de l'événement l'été prochain, a indiqué M. Recinos, mais l'équipe travaille fort en ce sens.

« Le Groupe Lavolley, on est sérieux et on prend beaucoup de temps pour faire ce qu'on fait. Si la Ville et l'appui sont au rendez-vous, nous serons présents, c'est sûr », a précisé M. Recinos, tout en indiquant que le prochain public cible pour les tournois pourrait être les adolescents et les enfants de huit ans et plus.

« C'est beaucoup de travail pour un week-end. On espère bien sûr grandir en superficie et ajouter d'autres sports au cours des prochaines années. On est toujours en mode expansion. Nous sommes un petit festival, mais on se fait connaître de plus en plus, année après année », a continué M. Recinos.

Le festival bénéficie de l'appui de Gauvreau Terre de surface pour l'étalement des plus de 250 tonnes de sables, permettant ainsi de rendre un stationnement de la rue Laval en plage urbaine, ainsi que de Vision centre-ville et de la Ville de Gatineau.

Le festival est venu en aide cette année au Centre d'animation familial (CAF) de Gatineau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer