Le 50e anniversaire de l'Ordre du Canada célébré à Rideau Hall

Chantal Petitclerc lors du rassemblement soulignant le 50e... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Chantal Petitclerc lors du rassemblement soulignant le 50e anniversaire de l'Ordre du Canada, à Rideau Hall.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« L'Ordre du Canada représente pour moi l'inspiration et l'espoir. »

C'est ainsi que Chantal Petitclerc a défini la distinction honorifique civile lors d'un rassemblement soulignant le 50e anniversaire de cette remise de médailles, samedi, à Rideau Hall. 

L'Ordre du Canada reconnaît les réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable et la contribution extraordinaire de citoyens canadiens envers leur communauté ou la nation. 

Près de 7000 personnes de tous les milieux ont été investies de l'Ordre depuis 1967. Ils sont plus de 3400 membres vivants, et quelque 750 d'entre eux ont accepté l'invitation du gouverneur général David Johnston et de sa femme, Sharon, à une fête en plein air.

« Ce qui nous relie tous, c'est que chacun de nous, dans nos domaines, dans notre vie, nous avons atteint des niveaux d'excellence et de performance assez exceptionnels », a souligné Mme Petitclerc.

Un message à tous

L'athlète qui a amassé une collection de 21 médailles paralympiques a indiqué que l'Ordre lance un message à tous, mais en particulier aux jeunes, voulant qu'au Canada on puisse décider qui l'on veut être, et ce que l'on veut faire.

« Tous les rêves sont possibles », a résumé la sénatrice, se disant privilégiée de faire partie de l'Ordre du Canada et exprimant sa gratitude envers le pays.

« Il faut être honnête et reconnaître qu'il y a plusieurs endroits sur Terre où des choses comme celle-ci ne se produisent jamais, et où ma vie aurait été complètement différente. Parce que je suis Canadienne, dès mon accident, j'ai eu accès à l'excellent système de santé et de soutien, et j'ai été en mesure d'aller à l'université, même si j'étais issue d'une famille défavorisée », a-t-elle expliqué.

Le gouverneur général a qualifié d'« historique » la réception de samedi à sa résidence. Parmi les membres de l'Ordre présents, il y avait notamment Nathalie Lambert, Gregory Charles, soeur Angèle, Pierre Bergeron et Gisèle Lalonde. Les anciens gouverneurs généraux Edward Schreyer, Adrienne Clarkson et Michaëlle Jean, de même que la successeure de M. Johnston, Julie Payette, étaient aussi de la partie. 

Bâtir ensemble

M. Johnston a précisé que les personnes décorées de l'Ordre du Canada font foi de la grandeur et de la diversité du Canada. Il a indiqué durant son discours devant les invités à la cérémonie qu'il en revient à eux de participer au renforcement de la confiance au sein de la population canadienne.

« C'est à nous de bâtir la stabilité et la richesse de la civilisation en continuant en tant que leaders dans nos sphères de compétences, avec le sens de la responsabilité. Après tout, vous êtes cette méritocratie spécialement choisie, sans affiliation politique, pour votre contribution particulière au Canada », a souligné le gouverneur général.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer