CCN: plus du quart des actifs dans un état «passable à critique»

La Commission de la capitale nationale possède et... (Archives, Le Droit)

Agrandir

La Commission de la capitale nationale possède et gère des centaines d'infrastructures, dont les écluses du pont Hog's Back. Selon un rapport, plus du quart de ces actifs sont dans un mauvais état.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Plus du quart des milliers d'actifs de la Commission de la Capitale nationale (CCN) sont dans un état allant de passable à critique. Et si l'organisme fédéral n'obtient pas les ressources adéquates, elle pourrait ne pas être en mesure de continuer à les entretenir et les conserver.

Dans un examen spécial rendu public jeudi, le Bureau du vérificateur général du Canada sonne l'alarme sur le risque que la CCN ne puisse disposer de ressources suffisantes « pour restaurer, entretenir et préserver ses actifs » dans la région de la Capitale nationale. 

Selon les conclusions de cet audit, ni la haute direction et le Conseil ne disposaient ainsi des informations exhaustives sur les risques liés à l'entretien des actifs pour prendre leurs décisions.

« Dans l'ensemble, nous avons constaté un défaut grave dans l'entretien des actifs de la Société. Plus d'un quart de ces actifs étaient dans un état passable, mauvais ou critique. À cela s'ajoutait un manque à gagner estimatif dans les ressources requises pour restaurer et entretenir le portefeuille d'actifs de la Société. Cette situation risque de compromettre la capacité de cette dernière à protéger ses actifs et à s'acquitter de son mandat », conclut le rapport.

Puisque la CCN dispose de ressources limitées, avec une enveloppe annuelle de 22,7 millions $ pour l'entretien et la restauration de ses actifs qui n'a pas augmenté depuis près de 10 ans, elle a dû établir des priorités, et retarder l'entretien d'autres actifs. 

Ainsi, 10 % des actifs étaient en mauvais état ou dans un état critique, et 17 % dans un état passable. Parmi ces actifs, on compte le 24 Sussex, des édifices patrimoniaux, des promenades et des berges. À elles seules, les récentes inondations ont causé plus de 3,4 millions $ en dommages à divers actifs incluant les pistes le long de la rivière des Outaouais.

Cet examen spécial des moyens et méthodes de la CCN est le premier réalisé depuis 10 ans, tel que prévu dans la Loi sur la gestion sur les finances publiques. Le dernier examen avait été réalisé en 2007.

En réaction à ce rapport spécial, la CCN a indiqué qu'elle accueillait favorablement ses recommandations. L'année dernière, la société a commencé l'analyse détaillée de chacun de ses actifs pour établir les ressources nécessaires à leur restauration et leur entretien. Un consultant indépendant a été embauché pour étudier l'analyse qu'elle a faite. 

Ce n'est pas avant cet automne que la CCN terminera cette analyse et on aura alors une idée des coûts de ces travaux nécessaires à la restauration et l'entretien des actifs, a indiqué Nicholas Galletti, directeur des communications de la CCN lors d'une conférence de presse téléphonique.

Pour l'instant, l'enveloppe de 22,7 millions $ disponible, qui a diminué au cours des dernières années en raison des compressions budgétaires, sert à répondre aux besoins les plus critiques d'entretien et de restauration.

Par exemple, le pont Hog's Back a plus de 40 ans de vie, et tous les éléments de ce pont sont à leur fin de vie. C'est un pont crucial à l'accès à la Capitale. Les structures ont été examinées, et il a été réparé pour qu'il puisse continuer à être sécuritaire pour les usagers, assure M. Galletti. 

Par ailleurs, 75 % des promenades de la CCN n'ont pas eu d'investissements majeurs depuis les années 80. L'option la plus viable est souvent le resurfacage complet comme sur le pont du Portage et la promenade Sir-John-A.-Macdonald. Tous les sentiers récréatifs le long de la rivière sont à reconstruire. Les structures du parc Leamy sont aussi à refaire à la suite des récentes inondations. 

« Avec peu de ressources, nous avons répondu aux risques de santé et sécurité, mais nous arrivons au moment où on a besoin de répondre à plus de besoins. Notre budget va loin et ne suffit plus aux besoins qui continuent à croître », a expliqué M. Galletti.

Les actifs de la CCN

  • 1700 propriétés immobilières
  • 1000 bâtiments
  • 6 résidences officielles dont le 24 Sussex
  • 13 parcs urbains
  • Le parc de la Gatineau
  • La Ceinture de verdure 
  • 300 km de sentiers
  • 125 km de promenades
  • 145 ponts et passerelles, dont deux ponts interprovinciaux
  • 65 monuments commémoratifs et oeuvres d'art public
  • 125 panneaux d'interprétation et plaques commémoratives
  • 3200 autres actifs variés (systèmes de drainage, ponceaux, murs de soutènement etc.)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer