La cuisine croche, l'élément rétro du nouveau musée

La cuisine croche permet de mettre en lumière... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

La cuisine croche permet de mettre en lumière un phénomène qui laisse le cerveau humain perplexe devant la contradiction entre ce que les yeux voient et ce que l'oreille interne ressent pour la gestion de l'équilibre.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne change pas une recette gagnante. C'est ce qu'a choisi de faire le Musée des sciences et de la technologie du Canada (MSTC) en préservant intégralement le look rétro de sa populaire cuisine bizarre, qui se retrouvera en novembre prochain entourée de toute une gamme de nouvelles expositions.

On ne change pas une recette gagnante. C'est ce qu'a choisi de faire le Musée des sciences et de la technologie du Canada (MSTC) en préservant intégralement le look rétro de sa populaire cuisine bizarre, qui se retrouvera en novembre prochain entourée de toute une gamme de nouvelles expositions.

Attraction prisée des jeunes et des moins jeunes depuis l'inauguration du musée en 1967, la cuisine bizarre a été revampée avec un nouveau plancher, dont l'allure n'a toutefois pas changé par rapport à l'ancien. Les armoires et les électroménagers rappelant une autre époque sont les mêmes qu'avant dans cette cuisine conçue à l'époque par John Arnold, qui a rendu l'âme il y a quelques semaines.

« La cuisine croche, c'est une icône du musée, souligne son président par intérim, Fernand Proulx. On a eu plusieurs sondages auprès de nos visiteurs avant de reconstruire le musée pour savoir exactement ce qu'ils voulaient, on aurait eu l'opportunité de faire une rénovation de la cuisine, mais le concept original est vraiment fort et le monde y est attaché. »

Au-delà de l'excitation ressentie par les enfants qui traversent souvent plusieurs fois de suite la cuisine bizarre en tentant tant bien que mal de rester en équilibre sur leurs deux pieds, l'attraction permet de mettre en lumière un phénomène qui laisse le cerveau humain perplexe devant la contradiction entre ce que les yeux voient et ce que l'oreille interne ressent pour la gestion de l'équilibre. Même le maire d'Ottawa, Jim Watson, a tenté l'expérience mardi.

« Le plancher est incliné à 12 degrés, donc ce n'est pas si accentué que ça, mais avec l'optique du décor autour, ça donne une sensation d'être à environ 45 degrés », a expliqué M. Proulx.

Un espace ludique

La nouvelle mouture du MSTC proposera une expérience accrue en termes d'illusions, puisque toute la section entourant la cuisine bizarre sera « un espace ludique » dans lequel « les visiteurs découvriront comment leurs sens et leur cerveau peuvent leur jouer des tours et modifier leur façon d'interpréter leur environnement ».

Les locomotives qui trônaient dans une grande salle du MSTC seront aussi de retour lors de la réouverture cet automne. Pour le reste, les visiteurs découvriront de nouvelles expositions s'étendant sur quelque 80 000 pieds carrés.

Le MSTC promet « une expérience hautement numérique » pour explorer divers thèmes tels que la nature, le son, les ressources naturelles, « les mondes cachés », la technologie prêt-à-porter ou encore l'allée des artefacts, qui agira en tant que hall d'entrée. Une aire de jeu de 8000 pieds carrés est aussi prévue pour les enfants de deux à huit ans, qui pourront se dégourdir les jambes grâce à des modules où la science s'immiscera sans trop qu'ils ne s'en rendent compte.

Prêt dans les délais

Bien que le musée soit encore un véritable chantier, Fernand Proulx assure que tout sera fin prêt pour l'ouverture des portes à 9h, le 17 novembre prochain, puisque plusieurs éléments constituant les expositions sont préparés à l'extérieur. Le musée du chemin Lancaster avait fermé ses portes en septembre 2014, en raison de la présence de moisissures. Le gouvernement fédéral a injecté 80 millions $ pour ces rénovations.

« Le plancher est incliné à 12 degrés, donc ce n'est pas si accentué que ça, mais avec l'optique du décor autour, ça donne une sensation d'être à environ 45 degrés », a expliqué M. Proulx.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer