Marina de Hull : 1,6 million $ pour doubler le nombre de quais

Marina de Hull... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Marina de Hull

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La Marina de Hull peut désormais voir grand après avoir obtenu à la fin juin l'autorisation de Québec pour doubler le nombre de places à ses quais.

Un projet de 1,6 million $ est déjà sur la table pour y réaliser ce projet qui suscite l'enthousiasme de tous les acteurs du milieu politique et touristique de la région.

En vertu d'un décret adopté le 28 juin par le gouvernement du Québec, le Club de Yachting Portage-Champlain de la Marina de Hull a désormais un permis pour 200 places, plutôt que 99, une capacité qui ne répondait plus aux nombreuses demandes faites pour cet emplacement névralgique au coeur de Gatineau et de la région de la capitale nationale. Jeudi, les responsables du club et de Vision Centre-Ville avaient invité plusieurs dignitaires pour souligner la bonne nouvelle, en insistant sur l'implication de la députée de Hull, Maryse Gaudreault, pour faire adopter le décret par Québec. 

Étaient aussi présents le député fédéral Greg Fergus, le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin et plusieurs conseillers et intervenants du milieu touristique, qui ont tous souligné l'importance de cette marina pour Gatineau et la région.

En 2011, le ministère de l'Environnement avait avisé le club qu'il ne détenait pas de permis conforme, et avait alors réduit la capacité de 120 à 99 places. En 2016, une étude environnementale de 40 000 $ payée par ID Gatineau a été réalisée, et c'est en mai 2017 que l'avis de conformité a été confirmé, alors que le décret a été adopté le 28 juin.

« Dès le lendemain, une trentaine de places ont été ajoutées en prévision du 1er juillet. Notre capacité est passée de 99 à 130 places. Nous avions déjà les quais. Il a suffi de les installer », a expliqué Nelson Guillemette, membre du Club de Yachting Portage-Champlain, qui s'est impliqué dans ce projet avec un autre membre, David Côté. 

Le projet prévoit l'ajout de quais pour 70 embarcations, une nouvelle salle d'électricité, et d'autres services requis pour accommoder des embarcations de 60 pieds. « Vingt des 200 places seront réservées à des visiteurs, ce qui peut représenter 3000 nuitées par année », a expliqué M. Guillemette.

Un projet porteur

« C'est un projet porteur, qui permet d'attirer plus de touristes dans le centre-ville, a souligné le directeur général de Vision Centre-Ville, Stefan Psenak. Cette annonce donne de la motivation pour la suite des choses. »

Une demande de subvention de 500 000 $ a déjà été transmise à Tourisme Québec pour ce projet, et l'autre million viendrait du club de yachting. 

Les politiciens présents se sont engagés à travailler ensemble dans le dossier.

« Sans subvention, on pourrait réaliser ce projet d'ici 2025, a fait savoir M. Guillemette. Avec une aide de Tourisme Québec, on débuterait l'année prochaine. »

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, a souligné qu'il s'agit d'« un projet qui a un faible impact sur l'environnement et sur notre rivière qui est très précieuse », et qu'il représente « une suite à l'annonce sur les Chemins d'eau ». 

« La Marina de Hull est maintenant la plus importante marina à l'ouest de Montréal », a pour sa part mentionné le maire Pedneaud-Jobin. 

« Le temps de la petite vision est révolu, a déclaré le député Fergus. Il est temps de rêver en grand. On va avoir une marina qui va avoir de l'allure. »

Le fédéral sera là pour les prochaines étapes, notamment par le biais de la Commission de la capitale nationale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer