La véloroute des Draveurs entre Messines et Gracefield est inaugurée

Un tronçon de 21 km de la Véloroute... (Courtoisie)

Agrandir

Un tronçon de 21 km de la Véloroute reliant Messines et Gracefield a été inauguré mardi.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les amateurs de vélo ou de patin à roues alignées, les marcheurs et les motoneigistes seront heureux d'apprendre que le tronçon de 21 kilomètres nouvellement asphalté de la Véloroute, entre les municipalités de Messines et de Gracefield, dans la Haute-Gatineau, est maintenant accessible.

Projet de l'Association régionale des motoneigistes de la Haute-Gatineau Les Ours Blancs Inc, les travaux de 1,5 million $ ont pu être réalisés grâce à des investissements à parts égales des municipalités et de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, et d'une aide financière de 500 000 $ consentie en vertu du Programme d'infrastructure communautaire Canada 150.

Pour le député fédéral du Pontiac, William Amos, qui était à l'inauguration à Messines, lundi, en présence de plusieurs maires et du préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Michel Merleau, il s'agit d'un projet communautaire demandé par plusieurs acteurs clés pour rehausser l'infrastructure récréotouristique de la région.

« C'est un moment positif pour notre région, car ce projet d'amélioration  bénéficiera à tous les enfants, adultes et aînés, en plus d'être un projet touristique structurant qui permettra des retombées économiques, été comme hiver, car les motoneigistes aussi vont en bénéficier. La piste met en valeur les plus belles vues de la région », a déclaré le député Amos. 

Le projet n'est qu'un début puisque plusieurs élus, dont William Amos, rêvent à un prolongement au sud vers la MRC des Collines et au nord vers Maniwaki, ce qui permettrait de relier toute la région avec cette Véloroute. Il faudra maintenant voir si Québec accepte de participer à ce projet d'infrastructure. 

« Avec la phase 2 du programme d'infrastructure, d'autres possibilités de financement se présenteront. Il y aura plusieurs enveloppes, incluant des fonds pour le développement des régions, qui seront disponibles. Il faudra attendre de savoir si Québec veut participer à l'expansion de la Véloroute, au sud et au nord. Il faut continuer à travailler tous ensemble pour que ce projet se réalise », a souligné le député Amos. 

Avec les élections municipales qui arrivent, le député fédéral espère que les candidats dans les différentes municipalités s'intéresseront à cet enjeu important pour le développement économique et touristique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer