Sentier communautaire: Chelsea va de l'avant malgré tout

La municipalité de Chelsea entend faire de ce... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

La municipalité de Chelsea entend faire de ce segment de chemin de fer désaffecté un sentier pour piétons, cyclistes et skieurs de fond

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques-Normand Sauvé
Le Droit

La compagnie embauchée pour démanteler les rails du tronçon d'un ancien chemin de fer de Chelsea pourra poursuivre son travail, malgré une demande en injonction déposée par un résident de la municipalité.

La juge Carole Therrien de la Cour supérieure du Québec permet ainsi la poursuite des travaux d'enlèvement des rails et traverses, mais enjoint la municipalité de ne pas procéder au nivelage du sol, qui fait l'objet d'une contestation de la part d'un citoyen qui s'inquiète de l'impact des travaux sur l'environnement et se plaint du manque de consultation auprès des résidents.

La municipalité de Chelsea entend faire de ce segment de chemin de fer désaffecté un sentier pour piétons, cyclistes et skieurs de fond.

Les citoyens ont pu échanger sur ce projet lors d'une première soirée consultative qui s'est déroulée jeudi. Une autre soirée du genre aura lieu lundi. Ces rencontres ont pour but d'amener les résidents à discuter entre eux des futures utilisations possibles du corridor ferroviaire.

Bien que soulagé par la décision de la cour, le trésorier du regroupement Sentiers Chelsea, Alain Piché, estime qu'un consensus communautaire au sujet de l'ensemble du projet n'est pas encore acquis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer