Diplômée et fiancée

Dany Raffoul a fait la grande demande à... (Courtoisie Université d'Ottawa)

Agrandir

Dany Raffoul a fait la grande demande à Roxan Ghossein sur l'estrade lors de la remise des diplômes.

Courtoisie Université d'Ottawa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elle a dit oui !

Roxan Ghossein, une étudiante de l'Université d'Ottawa, a eu la surprise de sa vie dimanche après avoir reçu son diplôme pour ses études en psychologie. 

Son ami de coeur, Dany Raffoul, accompagné d'amis et de membres des deux familles, est entré avec des ballons dans la salle du Centre Shaw où se déroulait la collation des grades des finissants en sciences sociales pour demander sa dulcinée en mariage alors que la chanson I Think I Wanna Marry You, de Bruno Mars, faisait vibrer les haut-parleurs.

« Je promets d'être pour toujours ton meilleur ami et ton amoureux. Je veux être ton protecteur et ton pourvoyeur. Je veux montrer au monde comment aimer une femme, et plus encore, je veux t'aimer correctement », a dit Dany à Roxan après être monté sur la scène, et avant de s'agenouiller pour faire la grande demande devant une salle bondée.

C'est la première fois qu'une demande en mariage a lieu lors de la collation des grades à l'Université d'Ottawa. 

« J'ai été très surprise, a indiqué Roxan après s'être quelque peu remise de ses émotions. Je savais qu'une demande s'en venait, mais pas comme celle-là ».

Dany et Roxan se fréquentent depuis deux ans. Le notaire qui travaille à Gatineau a avoué avoir eu des papillons dans l'estomac avant de procéder à la grande demande.

« Je me sens formidable, maintenant », a-t-il indiqué, précisant qu'il a travaillé sur le scénario pendant deux à trois mois.

« J'ai fait ça à la collation des grades pour lui démontrer combien je suis fier d'elle », a-t-il continué.

Opportunités infinies

Quelque 375 finissants en sciences sociales étaient sur place pour recevoir leur diplôme. L'événement a rendu plusieurs papas heureux en cette journée de la fête des Pères. 

Le savoir est ce qu'il y a de plus précieux, a souligné le chancelier de l'Université d'Ottawa, Calin Rovinescu, lors de son discours aux finissants.

« C'est notre plus grand atout. Il s'exporte, s'importe, se transfère et s'adapte aux circonstances. C'est la ressource naturelle la plus fondamentale et la plus abondante à notre disposition devant un monde en constante évolution », a-t-il philosophé.

Hadi Wess, président de la Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa, a indiqué que le parcours des étudiants au fil des ans a été ponctué de nombreux défis à surmonter, mais qu'ils sont enfin arrivés à destination.

« Le chemin devant nous est incertain. Cependant, en quittant l'Université d'Ottawa, je veux que vous sachiez que les opportunités sont infinies et que tout est possible avec le travail acharné, la bonne volonté et l'optimisme, des valeurs que vous possédez, comme diplômés de l'Université d'Ottawa », a-t-il signalé.

« Tenez-vous à jour dans votre domaine, cultivez votre capacité de vous adapter au nouveau savoir, cultivez aussi votre esprit d'ouverture non seulement aux autres cultures, mais aussi aux autres idées, aux autres points de vue et aux autres perspectives qui vous aideront à jeter un regard éclairé et ouvert sur le monde », a pour sa part recommandé le recteur de l'Université d'Ottawa, Jacques Frémont.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer