Charlotte L'Écuyer tente un retour en politique

Charlotte L'Écuyer... (Simon-Séguin Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Charlotte L'Écuyer

Simon-Séguin Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ancienne députée provinciale du Pontiac, Charlotte L'Écuyer, tente un retour en politique active.

Mme L'Écuyer se lance cette fois en politique municipale et cherchera à être élue préfète de la MRC de Pontiac.

Dans un communiqué envoyé aux médias, l'ex-députée libérale affirme avoir repris goût à la politique après une tournée des municipalités réalisée l'été dernier au compte de la radio communautaire CHIP-FM où elle agissait à titre de chroniqueuse depuis deux ans.

« J'ai conclu que la MRC avait un plus rôle plus important à jouer pour soutenir les communautés et les individus qui ont des projets pour le Pontiac », affirme Charlotte L'Écuyer dans ce communiqué.

L'actuel préfet de la MRC de Pontiac, Raymond Durocher, est loin d'être surpris de l'entrée en scène de Mme L'Écuyer.

« Mme L'Écuyer avait un billet d'opinion hebdomadaire à la radio communautaire et elle avait parfois des opinions mitigées, partagées par un certain groupe de grogne au niveau des décisions régionales et locales, affirme M. Durocher. Je m'attendais bien à ce qu'elle sorte de sa retraite ou à ce quelqu'un qui partage ses idées entre dans la course. »

Raymond Durocher assure que pour lui, cette campagne électorale ne serait pas un affrontement entre lui et Charlotte L'Écuyer, mais plutôt une « question de démocratie ». 

Il ne cache toutefois pas que lui et l'ex-députée libérale ont eu leur lot de divergences au cours des dernières années.

« Quand elle était députée, elle a travaillé sur de gros dossiers. Je n'étais pas d'accord avec elle à plusieurs égards, on ne s'en cachera pas. Je l'ai dénoncée, mais je le dis toujours aux autres élus que des journées on va s'aimer, d'autres on va se détester. [...] Si elle veut venir à la MRC et dicter, c'est les élus qui décident, ce n'est pas le préfet. C'est le conseil que je lui donne et je lui souhaite bonne chance. »

L'élection d'un préfet au vote universel est d'ailleurs une première dans la MRC de Pontiac. 

Auparavant, les 18 maires de la MRC se réunissaient et choisissaient un des leurs pour occuper ces fonctions. Raymond Durocher soutient s'être battu pour obtenir un vote universel pour permettre au préfet de se concentrer uniquement sur ses tâches à la MRC.

« Je dois partager mes occupations entre ma municipalité locale et mes dossiers régionaux. Ça fait de longues journées et plusieurs dossiers qui ne sont pas similaires », argue M. Durocher.

L'actuel préfet attendra encore quelques semaines pour confirmer ses intentions, mais « tout semble indiquer » qu'il sera également dans la course et qu'il laissera la mairie de Fort-Coulonge. 

Charlotte L'Écuyer, de son côté, lancera officiellement sa campagne lundi prochain à Campbell's Bay. Elle devrait alors s'expliquer davantage sur ce qui l'amène à poser sa candidature.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer