Les retombées de la Fin de semaine des courses d'Ottawa

Près de 43 000 coureurs ont pris d'assaut les... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Près de 43 000 coureurs ont pris d'assaut les rues de la région ce week-end.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Fin de semaine des courses d'Ottawa a toujours un « grand impact sur l'économie de la région ».

C'est ce que croit la directrice du développement de la destination à Tourisme Ottawa, Catherine Frechette, même si les participants étaient moins nombreux cette année.

Environ 43 000 coureurs ont pris d'assaut les rues de la région ce week-end. « Ça fait beaucoup de gens, a affirmé Mme Frechette. Parce qu'en plus des coureurs, il y a leurs entraîneurs, leurs familles et leurs amis qui les accompagnent. »

En 2014, ils étaient environ 49 000. Mais depuis 2015, le nombre d'inscriptions diminue chaque année.

Malgré tout, on estime que la valeur des retombées économiques pour l'Ontario seront de 34,4 millions $ cette année. Selon Mme Frechette, « 50 % des enregistrements viennent de l'extérieur de la ville ». Et en plus de profiter des attraits touristiques, ces personnes ont besoin de se nourrir et se loger.

« Les gens en profitent pour aller dîner, ou pour visiter des musées », a d'ailleurs mentionné Mme Frechette.

Sur la rive québécoise

Cette baisse de participation ne semblerait pas avoir fait de différence en Outaouais, selon la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle.

« À partir de jeudi, il y avait beaucoup d'achalandage à la Maison du tourisme, a-t-elle indiqué. Les gens venaient se renseigner [vendredi] à propos des activités à faire, et des façons de se déplacer dans la région. »

Les restaurateurs aussi étaient très occupés. Et les coureurs étaient facilement repérables parmi les clients. « J'ai vu le propriétaire d'un restaurant de Hull qui m'a dit : 'Ils sont plusieurs à rentrer chez nous ! Ils sont en forme et ils ont les jambes musclées !' », a-t-elle raconté, en riant.

Vendredi après-midi, presque tous les hôteliers du centre-ville de Hull affichaient complet. « Ça confirme l'engouement pour la Fin de semaine de course ! », s'est-elle exclamée. Mme Bélisle a d'ailleurs rencontré quatre hôteliers, qui ont affirmé ne pas avoir « noté de baisse d'achalandage comparativement à l'an dernier. »

En moyenne, les coureurs et leur entourage avaient réservé pour une ou deux nuitées, mais Mme Bélisle espère que ce séjour leur donnera envie de revenir dans la région au cours de l'été. « Ça fait des milliers de personnes à qui on peut exposer toutes les activités qu'on offre sur la rive québécoise, a-t-elle expliqué. C'est l'occasion pour nous, entre autres, de pousser MosaïCanada, ou la nouvelle salle d'exposition du Musée canadien de l'histoire. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer