Inondations dans la région en bref

Surveillance de la crue des eaux partout en... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

Surveillance de la crue des eaux partout en Outaouais, dans l'Est-Ontarien et dans la Petite-Nation.

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Le Droit

Les inondations dans la région en quelques mots...

Saint-André-Avellin encore submergé

Une semaine jour pour jour après avoir levé l'état d'urgence, voilà que Saint-André-Avellin se retrouve à nouveau partiellement submergé par le débordement de la rivière Petite-Nation dont le niveau de l'eau a dépassé le seuil critique de sept pieds durant la nuit de lundi à mardi.

Les fortes précipitations qui sont tombées sur la région lundi ont provoqué un rehaussement du niveau de l'eau de la rivière qui se chiffrait à 7,5 pieds, mardi après-midi. C'est donc dire que celui-ci avait grimpé d'un pied en près 24 heures au sein du petit village de la Petite-Nation.

« Aux alentours de minuit lundi, c'était problématique. L'eau a monté d'une façon épouvantable en l'espace de quatre heures. On voyait presque la rivière monter à l'oeil nu. On a dû remettre les pompes sur la rue Principale et un peu partout », affirme la mairesse de Saint-André-Avellin, Thérèse Whissell.

Pour l'instant, les autorités avellinoises demeurent en mode surveillance. La rue Principale se retrouve à nouveau ouverte sur une seule voie. Les rues Calvé et du Ruisseau de même que des tronçons des rues St-Jacques, Lanthier et Nault, se retrouvent fermées comme c'était le cas la semaine dernière. Certains sinistrés qui avaient réussi à réintégrer leur domicile ces derniers jours ont dû repartir se loger ailleurs.

Le comité des mesures d'urgence de Saint-André-Avellin doit par ailleurs se rencontrer vendredi puisque d'importantes quantités de pluie sont attendues au courant de la prochaine fin de semaine. 

« On espère que la rivière va baisser ces prochains jours, mais on nous annonce des grosses pluies et des cellules orageuses vendredi. On s'attend à recevoir un gros coup d'eau », s'inquiète Mme Whissell.

La municipalité demande aux résidents affectés par les inondations de ne pas rompre les digues déjà aménagées. Les gens sont également invités à conserver leurs sacs de sable jusqu'à la semaine prochaine.

Arrêt du traversier Thurso-Rockland

Par ailleurs, le traversier Ecolos, reliant Rockland et Thurso, est de nouveau en arrêt d'opérations depuis lundi midi. L'entreprise avait remis le service en marche vendredi à la suite d'une interruption de plusieurs jours causée également par les inondations.

Le propriétaire, Gilles Laframboise, soutient n'avoir jamais vécu pareille situation depuis l'ouverture de l'entreprise en 2008. Le chemin Onésime Guibord menant au traversier à Clarence-Rockland est complètement submergé ce qui empêche les automobilistes d'atteindre le bateau. « C'est vraiment Dame nature qui va décider quand on va rouvrir parce que ça va dépendre du niveau de l'eau », a indiqué M. Laframboise.

Ce sont des centaines de voitures qui empruntent quotidiennement le traversier lorsque celui-ci est en fonction. Pour l'instant, les opérations sont en arrêt pour une durée indéterminée.

La pluie force d'autres fermetures à Clarence-Rockland

Les pluies abondantes des derniers jours forcent à nouveau la fermeture du chemin Voisine dans la Cité de Clarence-Rockland. Cela s'ajoute à la fermeture du chemin Johnston (de Russell jusqu'à Ettyville), du chemin Boileau (sur 1,5 km au sud du chemin Russell jusqu'à Ettyville) et du chemin Ettyville (de Johnston à Boileau). 

Des sacs et du sable sont disponibles au 700, rue Industrielle à Rockland. Les employés du service des travaux publics continuent de patrouiller les secteur à risque. La municipalité invite les citoyens à demeurer vigilants.

Pontiac : « beaucoup de fatigue »

Les résidents de la municipalité de Pontiac ne sont pas à bout de leur peine, selon le directeur de la Sécurité civile pour l'Outaouais, Gaétan Lessard, puisque les inondations risquent d'être pires que la dernière fois.

Le niveau de l'eau de la rivière des Outaouais continuera de gonfler au cours des prochains jours, alors que 30 à 55 mm de pluie supplémentaires sont prévus d'ici à vendredi. « C'est la même quantité de pluie qu'on a eu lundi, mais étalée sur trois jours », explique M. Lessard. « Et même si les rivières vont avoir un peu plus le temps de prendre les précipitations, le niveau de l'eau n'aura quand même pas eu le temps de baisser », poursuit-il.

La municipalité continue de se mobiliser, mais « beaucoup de fatigue et de déception se font sentir » dans la communauté, selon M. Lessard.

Évacuations et fermetures d'écoles à Maniwaki

En Haute-Gatineau, des responsables du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) ont fait mardi la tournée des sites où ont été transférés la veille les 66 résidents Foyer Père-Guinard. «Ils vont dans chaque point d'accueil pour s'assurer qu'ils ont tout le matériel nécessaire pour fonctionner et pour voir comment les gens sont installés, a indiqué la porte-parole du CISSSO, Geneviève Côté. Les choses se passent bien et dans les circonstances, les gens sont quand même bien installés. On sait que ça va durer quelques jours, donc on essaye de donner aux résidents le quotidien le plus normal possible. Pour les gens qui sont accueillis par leur famille, ceux qui ont besoin de soutien à domicile en ont, et sinon, il y a un contact quotidien pour s'assurer que tout se passe bien.» La Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, à Maniwaki, a suspendu les cours à la Cité étudiante de la Haute-Gatineau et à l'école Woodland pour la journée de mercredi, par mesure de prévention.

Les autres établissements de la Commission scolaire seront ouverts comme à l'habitude. La députée de Gatineau et ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a pour sa part fait savoir qu'elle modifiera sans doute son agenda de vendredi afin de se rendre à Gracefield et Maniwaki.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer