Jusqu'à 30 centimètres d'eau de plus

Line Lorrain doit composer avec le débordement de... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Line Lorrain doit composer avec le débordement de la rivière des Outaouais près de sa résidence, sur la rue Jacques-Cartier.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Quelque 6000 sacs de sable ont déjà trouvé preneur, mercredi à Gatineau, alors que le niveau déjà très élevé de l'eau de la rivière des Outaouais pourrait grimper de 30 centimètres au cours des prochains jours.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a fait le point mercredi après-midi sur « la crue printanière exceptionnelle » que connaît la région, une situation suivie « de minute en minute » par les autorités municipales.

« Au sens de la loi, un maire peut déclarer des mesures d'urgence, et là il y a toute une série de mesures qui se mettent en branle, mais on n'est pas dans ce scénario-là au sens de la loi provinciale, a-t-il tenu à préciser. Mais on agit et on coordonne nos services comme si on était là-dedans. »

Le chef de police de Gatineau, Mario Harel,... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Le chef de police de Gatineau, Mario Harel, le directeur du Service de sécurité incendie de Gatineau, André Bonneau, et le maire, Maxime Pedneaud-Jobin, ont dressé un bilan des opérations, mercredi après-midi.

Etienne Ranger, Le Droit

En plus d'avoir déjà distribué 6000 sacs de sable à ses résidents aux prises avec la crue des eaux, la Ville de Gatineau en préparait 12 000 autres, a fait savoir le maire. Les sacs peuvent être obtenus dans trois ateliers municipaux (44 chemin Eardley dans le secteur Aylmer, 250 rue Charles dans le secteur Buckingham et 476 boulevard Saint-René Est dans le secteur Gatineau), tandisEn plus d'avoir déjà distribué 6000 sacs de sable à ses résidents aux prises avec la crue des eaux, la Ville de Gatineau en préparait 12 000 autres, a fait savoir le maire. Les sacs peuvent être obtenus dans trois ateliers municipaux (44 chemin Eardley dans le secteur Aylmer, 250 rue Charles dans le secteur Buckingham et 476 boulevard Saint-René Est dans le secteur Gatineau), tandis que des cargaisons ont été déposées à divers endroits fortement touchés.

De l'enrochement sera aussi effectué sur le boulevard Hurtubise (secteur Gatineau) et sur le chemin du Fer-à-Cheval (Masson-Angers) « pour que la rue soit praticable » afin d'éviter que des citoyens ne s'y retrouvent isolés, a indiqué M. Pedneaud-Jobin en précisant qu'il ne s'agit pas d'une solution « durable » si le niveau de l'eau augmente de façon considérable.

Line Lorrain, locataire depuis sept ans sur la rue Jacques-Cartier, n'avait jamais vu l'eau monter autant. Sa cour est littéralement ensevelie sous l'eau de la rivière des Outaouais. La pompe fonctionne à plein régime au sous-sol, qui a été vidé des choses qui y étaient entreposées.

Dans le secteur Aylmer, les résidents du chemin Fraser dont la demeure borde la rivière des Outaouais s'en tiraient assez bien, la plupart des maisons ayant été construites pour résister aux inondations, et ce même si certains terrains sont envahi par la crue.

Tel qu'anticipé en début de semaine, la situation ne devrait pas se résorber pas avant la fin de la semaine. « De Pointe-Gatineau jusqu'à Thurso, ce qu'on prévoit, selon les prévisions météo de [mercredi] matin, c'est possiblement une hausse additionnelle de 0,3 mètre » du niveau de l'eau d'ici samedi ou dimanche, a fait savoir l'ingénieure en chef du Secrétariat pour la régularisation de la rivière des Outaouais, Manon Lalonde.

Sur le territoire gatinois, policiers et pompiers ont cogné mercredi aux portes des résidences des secteurs touchés ou à risque de l'être, le tout dans le but d'obtenir les coordonnées des citoyens pour les joindre au cas où la situation s'envenime trop, de même que pour faire de la prévention afin d'éviter, par exemple, des problèmes électriques liés aux infiltrations d'eau.

Plus de 200 résidences de Gatineau ont ainsi été visitées. Du lot, une quarantaine sont coupées de la circulation routière en raison de la grande quantité d'eau recouvrant la chaussée, tandis que de l'eau s'est infiltrée dans une dizaine de sous-sols ou de garages. La directrice générale de la Ville, Marie-Hélène Lajoie, a indiqué qu'aucune évacuation n'est envisagée « à ce stade-ci ».

Ailleurs dans la région, des chemins sont inondés un peu partout. Des citoyens sont isolés à Mayo, des résidents ont évacué leurs demeures, tandis que plusieurs bâtiments sont touchés par des inondations. C'est notamment le cas du bureau municipal de Mansfield-et-Pontefract, rapporte la Sécurité civile.

Bilan en Outaouais

Aumond

Le Lac Murray a débordé et a inondé quatre chemins, qui demeurent tout de même praticables.

Blue Sea

Le niveau d'eau du lac Blue Sea est monté de façon importante; le chemin Bellevue est inondé.

Duhamel

Quelques installations de villégiatures ont été inondées en raison de la hausse du niveau de l'eau de la rivière Petite Nation. Le niveau d'eau du lac Blue Sea a monté de façon importante hier en raison d'une crue subite. Le chemin Bellevue est inondé et d'autres impacts pourraient survenir au courant des prochaines heures, notamment avec l'arrivée des précipitations.

Gatineau

Les sentiers près des cours d'eau sont inondés et fermés. La rivière des Outaouais a débordé sur le boulevard Hurtubise et sur la rue Jacques-Cartier. Sur le boulevard Hurtubise, la Ville va rehausser le chemin avec du gravier pour éviter que les citoyens soient isolés. Une surveillance est aussi assurée sur la rue Saint-Louis, près de la rue René, de même que sur les chemins du Fer-à-Cheval et Fraser.

La Pêche

La rivière La Pêche a débordé sur le chemin de la Batteuse, qui demeure praticable.

Mayo

Le chemin Desjardins est fermé; et six personnes se retrouvent isolées. Le chemin de la Rivière Blanche est inondé, mais demeure praticable.

Mansfield-et-Ponterfract

Plusieurs sous-sols du secteur, dont le bureau municipal, sont infiltrés par de l'eau.

Montpellier

Le ruisseau Schryder est sorti de son lit; une résidence principale et plusieurs chalets ont été inondés. Deux personnes ont été évacuées.

Mulgrave-et-Derry

La rivière Blanche déborde sur le chemin Smallian, qui est fermé à la circulation. Un chemin de détour a été mis en place. La municipalité a commencé les travaux pour réparer la rue.

Otter Lake

Le chemin Blaskie a été inondé, mais demeure praticable.

Papineauville

La rivière Petite Nation est sortie de son lit, au niveau du chemin de La Rouge.

Pontiac

Une dizaine de résidences du chemin du Bord de l'eau sont inondées en raison de la hausse du niveau de l'eau de la rivière des Outaouais.

Ripon

Un propriétaire a évacué sa résidence en raison d'une inondation provenant de la rivière Petite-Nation.

Saint-André-Avellin

Le niveau de la rivière Petite Nation a atteint le seuil d'inondation mineure et le débit demeure à la hausse. Le chemin Lanthier a été inondé. Le chemin Saint-Jacques est fermé à la circulation. La route 321 est ouverte en alternance à la suite de l'accumulation de l'eau sur la chaussée.

Waltham

La rivière Noire a débordé sur le chemin de la Rivière Noire, mais cela ne génère aucune conséquence pour l'instant.

Sources : Sécurité civile et Ville de Gatineau




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer