Wallingford-Back: bientôt un plan pour la mine

La mine Wallingford-Back, à Mulgrave-et-Derry.... (Benoit Sabourin, Le Droit)

Agrandir

La mine Wallingford-Back, à Mulgrave-et-Derry.

Benoit Sabourin, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le sort à court terme de la mine désaffectée Wallingford-Back, à Mulgrave-et-Derry, sera connu dans deux semaines.

Le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN) prévoit présenter son plan de sécurisation des lieux à la MRC de Papineau le 19 avril, a affirmé au Droit le porte-parole du ministère, Sylvain Carrier.

Les détails de ce plan seront divulgués aux élus de la Municipalité régionale de comté dans le cadre d'une séance d'information. M. Carrier confirme toutefois que l'option du dynamitage et de la démolition de l'endroit ne figure pas dans les cartons de Québec. Cette possibilité avait soulevé l'ire de défenseurs du patrimoine, l'automne dernier.

« Nous nous sommes assurés de ne pas compromettre une éventuelle mise en valeur du site. Nous allons sécuriser à court terme. Ce n'est pas une sécurisation définitive, parce que nous ne voulons pas empêcher un éventuel promoteur qui serait intéressé à développer les lieux », souligne le porte-parole. 

Selon M. Carrier, ce sera à la MRC de Papineau, gestionnaire des terres intramunicipales de son territoire, d'entériner ou non le plan de sécurisation.

Touristes clandestins

Rappelons que les élus de la MRC de Papineau ont adopté à la majorité, en février, une résolution venant confirmer au MERN que le gouvernement régional ne serait pas partie prenante d'un éventuel développement de l'ancienne carrière de Quartz et Feldspath localisée au nord de Buckingham et dont la popularité auprès des touristes clandestins a monté en flèche, l'été dernier, à la suite d'un reportage télé et de diffusions de vidéos sur Internet. 

En appui aux citoyens qui habitent les environs de l'ancienne mine et qui se plaignent des nuisances occasionnées par le va-et-vient des visiteurs, le conseil municipal de Mulgrave-et-Derry s'était également prononcé contre cette avenue, en décembre.

« On verra au terme de la présentation du scénario de sécurisation. Est-ce qu'il y a des gens qui vont se montrer intéressés à développer le site et qui pourraient suggérer l'aménagement d'une voie de contournement pour éviter des désagréments ? Nous allons évaluer les propositions au mérite, mais nous n'irons pas à l'encontre du milieu », a affirmé M. Carrier, précisant qu'aucun projet récréotouristique concret n'avait encore été soumis au ministère.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer