Le «plan» qui va changer la capitale

La Commission de la capitale nationale a adopté,... (Archives, Le Droit)

Agrandir

La Commission de la capitale nationale a adopté, jeudi, le plan directeur de la capitale du Canada 2017-2067.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Après plus de sept années de consultation et de planification, la Commission de la capitale nationale (CCN) a adopté, jeudi, le Plan directeur de la Capitale du Canada 2017-2067, qui inclut 17 « idées marquantes » pour changer le visage d'Ottawa-Gatineau et des environs.

L'adoption par le conseil d'administration coïncidait avec la dernière présence du président Russell Mills, qui quittera ses fonctions à la fin du mois, après dix années en poste.

Le travail ayant mené à cet ambitieux plan directeur avait débuté en 2009, et a été le fruit d'une vaste consultation publique auprès de plus de 22 000 personnes, de forums et de sondage en ligne qui ont permis de recueillir les idées et développer les thèmes autour desquels sera développée la région de la Capitale au cours des 50 prochaines années. Le lancement du livre du plan est prévu le 9 mai au Centre Shaw où 250 personnes ont été invitées. 

Des idées « réalisables »

Le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, a souligné que les 17 grandes idées retenues dans ce plan ont été tirées des 1800 idées reçues du public et serviront d'« outils » qui permettront un développement de projets marquants pour les prochaines décennies. 

« Ce sont tous des projets réalisables, certains à moyen terme, d'autres à plus long terme. Tout dépendra du financement », a expliqué M. Kristmanson.

Les rénovations des édifices de la Colline parlementaire et le développement des Plaines LeBreton ont déjà été rendus publics. 

Parmi les projets à l'étude par la CCN, celui de la pointe Nepean, pour lequel 31 propositions ont été reçues, fera l'objet d'une analyse.  

Le président Mills fait ses adieux

« C'est un heureux hasard d'être ici pour ma dernière réunion alors que nous venons de voter le plan directeur qui permettra de guider nos actions pour les prochains 50 ans. Ce fut un travail colossal de tout le personnel », a souligné le président de la CCN, Russell Mills. Pendant son mandat, il a mené la CCN vers davantage de transparence et une meilleure collaboration avec les villes et municipalités de la région. Les deux maires d'Ottawa et de Gatineau siègent désormais au conseil d'administration de la CCN, sans droit de vote. « Je suis fier des changements en faveur de la transparence. Comme société d'État, nous sommes devenus un modèle de transparence, le public est invité à la plupart de nos réunions. C'est un bel exemple qui démontre que la transparence, ça fonctionne », a déclaré M. Mills.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer