Emprunt controversé: compromis à La Pêche

Le maire de La Pêche, Robert Bussière... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Le maire de La Pêche, Robert Bussière

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal de La Pêche en est arrivé à un compromis concernant le règlement d'emprunt pour le projet d'aménagement des berges de la rivière Gatineau dans le secteur Wakefield, un dossier qui a suscité la grogne chez des citoyens de la municipalité.

À l'unanimité, le conseil a abandonné le règlement d'emprunt de 379 000 $ remboursable sur 25 ans, et a présenté une nouvelle formule. La contribution demeure à 379 000 $.

Selon les avis de motion adoptés lundi soir, la municipalité empruntera 200 000 $ remboursable sur 15 ans par le fond général de la municipalité.

Une somme totale de 80 000 $ viendra du budget de quartier du secteur Wakefield, là où le projet qui prévoit notamment l'installation de quais flottants donnant accès à la rivière doit avoir lieu.

Aussi, un montant de 99 000 $, remboursable sur 5 ans, viendra de la division parcs et terrains de jeux de la municipalité. 

Pour le maire de La Pêche, Robert Bussière, le rôle des élus était de trouver un compromis et d'amener les communautés à travailler ensemble, « et de garder une famille unie pour travailler ensemble pour réaliser de grands rêves ».

« Les rêves ne sont pas finis, et je souhaite que les rêves de l'avenir ne se rendent plus à des registres et de possibles référendums. Ça coûte cher, ça divise », a indiqué le maire Bussière.

Le conseiller Michel Gervais, qui s'opposait au règlement d'emprunt initial, est satisfait de la nouvelle formule.

« Il faut mettre de l'eau dans notre vin. Je pense que c'est important. Je suis prêt à vivre avec la proposition », a-t-il précisé.

Les élus de La Pêche se prononceront le 20 février sur le règlement d'emprunt.

S'il est adopté, un processus de registre sera ouvert aux citoyens pour une consultation populaire.

Le montant total du projet s'élève à environ un million de dollars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer