Un rêve devient réalité

Jacob Limoges-Lauzon souhaitait depuis des années de concevoir... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Jacob Limoges-Lauzon souhaitait depuis des années de concevoir sa patinoire et le vaste terrain derrière sa maison était alléchant pour une telle démarche.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quoi de plus canadien comme projet hivernal pour un jeune que de faire sa propre patinoire dans la cour arrière pour s'amuser, bouger, pratiquer son coup de patin et ses lancers frappés? C'est le rêve de longue date qu'a réalisé un Gatinois de 19 ans.

Jacob Limoges-Lauzon souhaitait depuis des années de concevoir sa patinoire. Le vaste terrain derrière sa maison était alléchant pour une telle démarche. Il a contacté le propriétaire, Les Constructions LaVérendrye, qui lui a donné le feu vert.

« Je suis mordu de hockey. Je voulais en profiter davantage. Les patinoires de la Ville ne sont pas toujours bien entretenues. Je voulais que la mienne soit parfaite », a précisé l'initiateur du projet.

L'arrosage de nuit avec les températures froides des derniers jours et une Zamboni « artisanale » permettent à Jacob de fabriquer et maintenir une surface de glace très lisse. 

La patinoire a une superficie de 21 m (70 pieds) sur 9 m (30 pieds). Le jeune homme a gracieusement obtenu des planches de bois, du contre-plaqué, d'une compagnie de construction de Gatineau pour lui permettre de fabriquer les bandes. Il a eu un coup de main d'amis et de sa famille pour mener à bien son projet, et ceux-ci profitent aussi de la patinoire. 

« C'est rassembleur, a indiqué sa grand-tante, Réjane. Ça leur fait comprendre (aux jeunes) que le plaisir peut encore exister dans le jeu et dans la nature ».

La mère de Jacob, Marie-Chantale Limoges, a indiqué que son fils était déterminé à faire de ce projet une réalité. Bien que l'idée semblait être un énorme défi à relever à plusieurs niveaux, le travail de construction et le produit final ont épongé les préoccupations initiales.

« Ça nous fait sortir dehors, profiter de l'extérieur », a indiqué avec joie Mme Limoges.

« Les parents doivent encourager leurs jeunes dans des projets. Il n'y a pas de choses trop grosses, impossibles. Quand un jeune a une idée, ça peut mener à de belles histoires, à de belles expériences », a-t-elle expliqué.

« Jacob tenait mordicus à avoir sa patinoire, a ajouté Mme Limoges. Il chausse ses patins et il en profite. Au lieu d'être devant une console de jeux vidéo, il est dehors à prendre l'air. Là, c'est une patinoire, mais ça pourrait être autre chose. Je pense que les jeunes ont beaucoup de potentiel. Quand ils ont une idée, il faut les encourager, pas les freiner dans leur élan ».

Jacob doit non seulement entretenir sa patinoire, mais aussi le sentier qu'il a dû faire dans la neige pour s'y rendre.

« Si le terrain n'est pas vendu, je prévois refaire la patinoire l'année prochaine », a-t-il indiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer