Les grands disparus de 2016

L'ex-député de Gatineau, Réjean Lafrenière... (Archives, LeDroit)

Agrandir

L'ex-député de Gatineau, Réjean Lafrenière

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

4 janvier: Matthiew Klinck

L'année 2016 s'est entamée de bien triste façon pour la sphère culturelle de l'Outaouais, qui a pleuré la mort de l'un de ses artisans.

Le réalisateur et producteur gatinois Matthiew Klinck a vu sa vie s'arrêter brusquement à 37 ans, lorsqu'il a été assassiné le 4 janvier au Belize, un pays d'Amérique centrale où il s'était établi pour oeuvrer avec sa caméra.

Le vol serait le motif de l'agression à l'arme blanche perpétrée par deux jeunes hommes, à quelques mètres de la résidence de l'homme originaire du secteur Aylmer. Les deux suspects ont plus tard été accusés d'homicide et de complot pour meurtre.

Matthiew Klinck produisait là-bas le tout premier téléroman en langue espagnole à la télévision locale, intitulé La Isla Bonita Telenovela. Au fil de sa carrière, le Gatinois a entre autres signé les longs métrages Greg & Gentillon ainsi que Hank & Mike. Il était également directeur de la photographie pour Les Trésors de La Petite-Nation, une série de 13 émissions coanimées par la comédienne Danielle Grégoire et l'artiste-peintre Jean-Yves Guidon, diffusée en 2009 sur les ondes de TVA, TQS et Canal Vox.

9 février: Denis Renaud

Le conseiller municipal Denis Renaud est décédé subitement... (Archives, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le conseiller municipal Denis Renaud est décédé subitement en février dernier après avoir été victime d'un malaise cardiaque.

Archives, LeDroit

Onde de choc à Casselman en février dernier, lorsque le conseiller municipal Denis Renaud est décédé subitement à l'âge de 48 ans après avoir été victime d'un malaise cardiaque.

Celui qui en était à son premier mandat oeuvrait aussi dans le monde des affaires, étant propriétaire de l'entreprise casselmanoise Exit 66 Signs & Graphics.

«Il prenait bien soin de lui, pourtant. Il ne montrait aucun signe de mauvaise santé. C'est vraiment une mort subite que plusieurs n'arrivent pas à comprendre», a commenté le maire Conrad Lamadeleine à l'annonce de son décès, se disant atterré par la nouvelle.

L'un de ses amis de longue date, Mario Bourgeois, copropriétaire de la microbrasserie Cassel Brewery, a confié que son départ laissait un grand vide parce que M. Renaud était un homme «qui était toujours prêt à aider, peu importe la cause». Denis Renaud avait été élu conseiller lors des élections municipales d'octobre 2014. 

30 avril: Réjean Lafrenière

Député libéral provincial de Gatineau de 1989 à 2007 et prédécesseur de l'actuelle députée et ministre Stéphanie Vallée, Réjean Lafrenière a rendu l'âme le 30 avril à l'âge de 80 ans.

La nouvelle a ébranlé le milieu politique en Outaouais et ailleurs en province. Mort paisiblement chez lui face au lac Sainte-Marie, un lieu cher à ses yeux, l'homme que plusieurs considéraient comme un «grand sage» était passionné de politique. Plusieurs n'hésitaient pas à lui demander conseil lorsque nécessaire.

Selon Mme Vallée, on lui doit entre autres le prolongement de l'autoroute 5 et l'arrivée de l'entreprise Louisiana-Pacific à Bois-Franc, l'un des plus importants créateurs d'emplois de la région. M. Lafrenière avait préalablement occupé les fonctions de maire de la municipalité de Lac-Sainte-Marie pendant 22 ans.

Il a également été préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau de 1983 à 1989.

14 AOUT: Denzil Thom

L'homme d'affaires Denzil Thom, impliqué dans une saga politique et judiciaire qui a fait couler beaucoup d'encre au début des années 2000, est décédé le 14 août à l'âge de 59 ans. Le corps du propriétaire de l'ancien dépotoir de matériaux secs de Cantley, qui éprouvait de sérieux problèmes de santé, a été retrouvé par un proche près d'un quai dans les eaux du lac Saint-Pierre, à Val-des-Monts. La conjointe du défunt s'inquiétait de ne pas avoir eu de nouvelles de lui dans les heures précédant le dénouement tragique. Exploité pendant 18 ans, le dépotoir a été fermé en 2005 par Québec à la suite de nombreuses infractions à la Loi sur l'environnement. Cette année-là, un incendie sous-terrain a éclaté sur le site du chemin Holmes, forçant l'évacuation de près de 200 résidants de Cantley. Soutenant que le dépotoir était dangereux pour la santé, plusieurs résidents se sont battus pendant des années pour réclamer sa fermeture. M. Thom a entre autres intenté une poursuite de plus d'un million de dollars contre deux d'entre eux, le couple formé de Serge Galipeau et Christine Landry, mais la saga a pris fin en 2010 lorsque le juge Pierre Dallaire a conclu qu'il s'agissait d'une poursuite-bâillon ayant pour but d'intimider les personnes visées. La cause a fait école dans les tribunaux du Québec. Le site a par la suite été transformé en sablière.

15 août: Mauril Bélanger

Mauril Bélanger a perdu sa courageuse bataille contre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Mauril Bélanger a perdu sa courageuse bataille contre la sclérose latérale amyotrophique à l'âge de 61 ans.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Toute la classe politique était en deuil et les drapeaux de tous les édifices fédéraux de la circonscription ont été mis en berne lorsque le député fédéral d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a perdu sa courageuse bataille contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le 15 août, à l'âge de 61 ans, moins d'un an après avoir reçu le terrible diagnostic.

Décrit comme étant généreux, accessible et surtout un ardent défenseur de la francophonie, M. Bélanger occupait le siège d'Ottawa-Vanier depuis 1995, étant réélu à chaque élection avec une confortable majorité.

Rêvant de devenir président de la Chambre des communes, il a posé sa candidature l'an dernier, mais a dû faire une croix sur son projet en raison de son état de santé qui se détériorait.

Forcé de se déplacer en marchette puis en fauteuil roulant, il a progressivement perdu la parole, mais a tout de même pu réaliser son rêve le temps d'une journée, le 9 mars, en présidant à titre honorifique une séance à la Chambre des communes.

Ovationné par les députés de tous les partis, il a dirigé les déclarations des parlementaires à l'aide d'un iPad muni d'un logiciel lisant à haute voix ses interventions.

Cinq mois plus tard, le premier ministre Justin Trudeau a été le premier à annoncer publiquement la mort du député libéral, sur Twitter.

«Mauril Bélanger est décédé. Toute la famille parlementaire pleure ce grand ami, ce député infatigable et ce courageux combattant», a-t-il écrit. Avant son décès, le député fédéral a également présenté un projet de loi pour modifier les paroles anglophones de l'hymne national canadien, afin que celles-ci représentent autant les femmes que les hommes. 

4 septembre: Bob Bissonnette

Décrit comme un «marchand de bonheur», l'ex-joueur des Olympiques de Gatineau devenu chanteur populaire en 2009, Roberto «Bob» Bissonnette, a péri le 4 septembre à l'âge de 35 ans dans un accident d'hélicoptère survenu au Nouveau-Brunswick.

La tragédie a aussi coûté la vie au pilote de l'appareil, Frédérick Décoste, tandis que le président de l'équipe de baseball des Capitales de Québec, Michel Laplante, a survécu.

Bob Bissonnette a évolué de 1998 à 2001 pour les Olympiques de Hull, dont il est devenu le capitaine, avant de compléter son parcours dans la LHJMQ avec le Titan d'Acadie-Bathurst. Celui qui avait le logo des Olympiques tatoué sur le coeur serait fier de savoir que son ancienne équipe a hissé une bannière en son honneur au Centre Robert-Guertin, trois semaines après son décès.

Un moment touchant auquel ont assisté ses proches, des amis et d'anciens coéquipiers. Comme artiste indépendant, «Bob» a fait paraître trois albums, soit Recrue de l'année (2010), Les barbes de série (2012) et Rockstar (2014).

11 octobre: Roméo Laplante

Roméo Laplante, un pilier de la communauté de Casselman et fondateur du concessionnaire automobile Laplante Motors, est décédé le 11 octobre à l'âge de 92 ans.

« Même avec son âge avancé, il était très présent dans notre vie », a confié le fils aîné de la famille et président de Laplante Chevrolet Cadillac Buick GMC, Jacques Laplante. C'est en 1954 que Roméo Laplante ouvre son atelier de réparation de voitures sous le nom de Laplante Motors.

À l'époque, l'entreprise n'a qu'un seul employé. Le simple atelier se transformera par la suite en concession pour la vente d'automobile. En 1972, M. Laplante offre un emploi à son fils aîné fraîchement diplômé, qui hérite de l'entreprise familiale cinq ans plus tard. Aujourd'hui, Laplante Motors, devenu Laplante Chevrolet CAdillac Buick GMC Ltd, compte 75 employés desservant la clientèle d'Ottawa, de l'Est ontarien et Montréal. L'entreprise s'est également agrandie avec une concession à Hawkesbury.

28 octobre: Huguette Leblanc

Présente sur toutes les tribunes médiatiques ces cinq dernières années pour perpétuer la mémoire de sa petite-fille Valérie et parce qu'elle souhaitait ardemment que le meurtrier de cette dernière soit épinglé, Huguette Leblanc est décédée le 28 octobre.

Au fil du temps, la grand-mère de l'adolescente de 18 ans assassinée dans un boisé derrière le campus Gabrielle-Roy du Cégep de l'Outaouais, le 23 août 2011, a critiqué le travail du Service de police de la Ville de Gatineau dans cette affaire, lançant même une pétition en 2014 pour que l'enquête soit transférée à la Sûreté du Québec.

Chaque 23 du mois, Mme Leblanc avait l'habitude d'écrire quelques mots sur une page Facebook pour ne pas que sa petite-fille soit oubliée. Le corps de Valérie Leblanc a été retrouvé brûlé et mutilé.

Son meurtrier, dont le portrait-robot circule depuis l'automne 2011, court toujours.

29 octobre: Paul Demers

L'auteur-compositeur-interprète, Paul Demers... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 7.0

Agrandir

L'auteur-compositeur-interprète, Paul Demers

Etienne Ranger, Archives LeDroit

L'auteur-compositeur-interprète Paul Demers, qui a écrit la chanson Notre Place, devenue l'hymne des Franco-Ontariens, a succombé à une forme rare de cancer du poumon à la fin octobre.

Lorsqu'il a reçu son diagnostic en janvier dernier, les médecins ont dit à l'homme de 60 ans que ses jours étaient comptés. «Plus ou moins un an. Moins que deux, ça, c'est sûr. C'est mon troisième cancer. Et strike three, you're out», s'était permis de lancer en riant le principal intéressé, serein, en entrevue avec Le Droit quelques semaines avant son décès.

L'artiste a écrit sa célèbre chanson il y a 25 ans pour célébrer l'adoption de la Loi 8 sur les services en français en Ontario. La pièce musicale a aussi pris tout son sens lors du grand rassemblement du 22 mars 1997 à Ottawa pour sauver l'Hôpital Montfort d'une fermeture annoncée.

Paul Demers, dont la carrière musicale aura duré plus de 35 ans, a trois albums à son actif et a vu sa musique résonner aux quatre coins du Canada, ainsi qu'en France et en Louisiane. Il a notamment fait les premières parties des spectacles de Céline Dion, Uzeb, Offenbach, Claude Dubois, Bruce Cockburn et Robert Charlebois.

Le Gatinois de naissance a aussi dû lutter contre la maladie de Hodgkin en 1981, en plus d'un autre cancer cinq ans plus tard.

28 novembre: Guy Drouin

Guy Drouin a laissé sa marque dans la... (Archives, Le Soleil) - image 9.0

Agrandir

Guy Drouin a laissé sa marque dans la région en 2010 avec l'ouverture, à Limoges, du parc aquatique Calypso.

Archives, Le Soleil

Une triste nouvelle en a surpris plus d'un le 28 novembre, dans la région de la capitale nationale et à travers le Québec.

L'artisan du parc aquatique Calypso, Guy Drouin, est décédé à l'âge de 69 ans après avoir livré bataille à un cancer agressif qui s'était déclaré récemment.

La mort du fondateur du Village Vacances Valcartier à Québec est survenue au moment où il s'apprêtait à ouvrir le Bora Parc, un projet de 70 millions $ comprenant un hôtel quatre étoiles assorti d'un parc aquatique intérieur dans la région de Québec.

La nouvelle a provoqué une onde de choc dans la région de Prescott et Russell, où Guy Drouin a laissé sa marque en 2010 avec l'ouverture à Limoges de Calypso, plus grand parc aquatique thématique au Canada. À l'aube de ses 70 ans, qu'il aurait célébrés en avril, l'homme d'affaires avait déjà mis sur pied un plan de transition.

14 décembre: Phil Arber

Le village de Vankleek Hill, dans l'Est ontarien, pleure depuis peu la mort de l'un de ses bâtisseurs communautaires, Phil Arber.

Le propriétaire et directeur de l'entreprise Excellent Events est décédé à la suite d'une brève maladie, le 14 décembre dernier, à l'âge de 78 ans.

Originaire du Manitoba, l'ingénieur civil à la retraite était reconnu pour son implication dans différents projets au sein du village de 2000 habitants au cours des quatre dernières décennies, dont celui de la Tour Higginson et le Festival des saveurs, une foire gourmande qui attirait les foules chaque automne. Le septuagénaire s'était établi à Vankleek Hill en 1973.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer