Un bilan estimé à 304 millions$ par les cinq députés

L'annonce de la création de la faculté satellite... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

L'annonce de la création de la faculté satellite de médecine à l'Hôpital de Gatineau suscite une bonne part de fierté parmi les élus de l'Outaouais.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cinq députés libéraux de l'Outaouais n'étaient pas peu fiers, mardi, de faire le bilan des investissements régionaux en 2016 qui totalisent 304 millions $, estiment-ils.

Évidemment, l'annonce de la création de la faculté satellite de médecine à l'Hôpital de Gatineau suscite une bonne part de fierté parmi les élus de l'Outaouais. Il s'agissait d'ailleurs de l'une des promesses phares du Parti libéral du Québec en Outaouais lors de la campagne électorale de 2014. 

Tour à tour, les cinq députés ont fait la nomenclature des investissements provinciaux en Outaouais dans la dernière année. 

Les investissements de plusieurs centaines de milliers de dollars liés au statut particulier en enseignement supérieur ont notamment été cités, tout comme la bonification de 3 millions $ du statut particulier en santé, qui porte la somme versée annuellement à 23 millions $. 

Année charnière

La participation financière de 2 millions $ à MosaiCanada de 2017 a aussi été soulignée.

«L'année qui vient de passer a été charnière parce qu'elle nous a permis de nous donner de l'oxygène pour réinvestir massivement dans plusieurs domaines, a indiqué la ministre responsable de la région, Stéphanie Vallée. Je ne me souviens pas d'une année avec autant d'investissements régionaux. C'est le bilan d'une équipe qui travaille ensemble et qui s'investit pour la région.»

Iracà veut faire de la 50 une priorité régionale

Le député de Papineau, Alexandre Iracà... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Le député de Papineau, Alexandre Iracà

Patrick Woodbury, Le Droit

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, a la ferme intention de convaincre ses collègues députés de faire de l'élargissement de l'autoroute 50 une éventuelle priorité régionale.

«C'est un work in progress, c'est plusieurs millions de dollars d'investissements, mais le premier ministre a une oreille attentive au dossier de l'autoroute 50», a affirmé M. Iracà, lors d'une rencontre avec la presse régionale pour faire le bilan des réalisations du gouvernement en Outaouais dans la dernière année. 

Le député de Papineau affirme qu'il entend accentuer les rencontres avec le ministre des Transports, Laurent Lessard, au cours de l'année 2017, et qu'il redoublera d'efforts pour convaincre ses collègues régionaux d'insérer l'autoroute 50 au rang des priorités régionales. 

«Il faut monter ce projet-là pour démontrer qu'il faut en faire une priorité», a-t-il ajouté. 

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a précisé que «tout ne se fait pas d'un coup de baguette magique», mais elle a ajouté que le député de Papineau avait le soutien de ses collègues parce que tous sont conscients de l'importance de cette autoroute et des enjeux de sécurités qui y sont liés. 

Et l'UQO

Mme Vallée a soutenu que la priorité de 2017 pour le caucus de l'Outaouais allait être de poursuivre l'engagement pris envers l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et l'enseignement supérieur. «Nous avons eu un coup dur la semaine dernière, mais nous allons nous retrousser les manches», a-t-elle ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer