Québec s'éloigne de son engagement, disent les MRC

Le centre-ville de Maniwaki... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Le centre-ville de Maniwaki

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le préfet de la MRC Vallée-de-la-Gatineau et président de la Table des préfets de l'Outaouais, Michel Merleau, s'inquiète de voir le gouvernement du Québec s'éloigner de son engagement à faire des MRC des interlocuteurs privilégiés en matière de développement régional.

Le gouvernement a annoncé, il y a deux semaines, la création d'un fonds de 100 millions $ afin de favoriser le développement économique dans les régions du Québec. M. Merleau rappelle que les MRC s'attendaient à obtenir la gestion des montants versés en région, mais le gouvernement a plutôt décidé de se tourner vers des « forums régionaux » qui doivent se tenir dans les premiers mois de 2017 pour déterminer comment sera dépensé l'argent dans chacune des régions. 

Cette formule, selon le préfet de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, risque de défavoriser les milieux ruraux au profit des villes, mieux outillées pour faire la promotion des projets qu'elles jugent pertinents. « Il aurait été préférable, à mon avis, que le gouvernement laisse le soin aux MRC de définir leurs propres priorités locales et régionales, indique M. Merleau. Les MRC ont aussi la capacité de s'entendre entre elles pour des projets d'envergure régionale. »

Michel Merleau assure qu'il fera entendre la position des MRC en commission parlementaire sur le projet de loi 122.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer