Le poids médiatique des francophones hors Québec est anémique

Les Franco-Ontariens dont la communauté compte plus de... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Les Franco-Ontariens dont la communauté compte plus de 600 000 individus ne profitent que d'un faible 3,8 % de la couverture médiatique accordée aux francophones hors Québec.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les francophones hors Québec occupent autant de place dans les médias canadiens sur une année que l'espace réservé à l'horoscope, révèle le Bilan 2016 publié par Influence communication.

Même si elles représentent 3,2 % de la population canadienne, les communautés francophones hors Québec n'occupent que 0,46 % de tout l'espace médiatique au pays, une situation qui se dégrade année après année. «Un tel décalage illustre à quel point il est difficile pour ces communautés de protéger, voire de faire rayonner leur culture», soutient le rapport d'Influence communication. 

Encore plus frustrant pour ces francophones hors Québec qui cherchent à s'informer sur leur propre réalité; sur 100 % du contenu qui leur est destiné, près de 15 % concerne le Québec. «Même les médias destinés aux francophones hors Québec servent des nouvelles du Québec, note Jean-François Dumas, président d'Influence communication. Déjà que le contenu qui les concerne est faible, une forte proportion de l'information porte sur le Québec. Ça n'a absolument aucune utilité.»

Les Franco-Ontariens

Les plus grands perdants sont sans aucun doute les Franco-Ontariens, précise le rapport d'Influence communication. Tout près de 90 % de la couverture médiatique concernant les francophones hors Québec est monopolisée par une seule communauté, à savoir l'Acadie, même si les Acadiens ne représentent que 26,6 % du poids démographique de la francophonie à l'extérieur du Québec. 

Les Franco-Ontariens dont la communauté compte plus de 600 000 individus ne profitent que d'un faible 3,8 % de la couverture médiatique accordée aux francophones hors Québec. 

«Heureusement que Le Droit et Radio-Canada sont présents pour les Franco-Ontariens, indique M. Dumas. Ces deux médias constituent un apport important de la couverture médiatique de la communauté franco-ontarienne. Mais un fait demeure: la couverture médiatique que reçoivent les Franco-Ontariens est complètement disproportionnée par rapport à leur poids démographique.»

M. Dumas est tenté de faire un parallèle entre ce que vivent les communautés francophones hors Québec et les différentes régions du Québec. L'an passé, Influence communication avait révélé que l'intérêt envers les nouvelles régionales avait chuté de 88 % en 15 ans au Québec. «Les régions du Québec, comme les communautés francophones hors Québec disparaissent de l'ensemble des médias, note M. Dumas. Les particularités régionales et les intérêts de communautés spécifiques génèrent de moins en moins d'intérêt.»

La peur, reine de l'info

Le 28 juin, quarante-sept personnes sont tuées dans... (Archives, Agence France-Presse) - image 3.0

Agrandir

Le 28 juin, quarante-sept personnes sont tuées dans un triple attentat suicide à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul.

Archives, Agence France-Presse

Les médias sont-ils des marchands de peur?

Une étude menée par Influence communication à l'aide de 200 mots-clés dans les médias francophones et anglophones, du Canada et du monde entier, tend à démontrer que les thèmes liés à la peur sont de plus en plus présents dans la presse.

Ils ont été traités 2,7 fois plus souvent en 2016 qu'en 2015 dans les médias québécois. Ils représentent près de 40 % du contenu médiatique produit au Québec.

Le thème du terrorisme-guerre est au sommet des sujets liés à la peur, suivi de près par la criminalité. Les dossiers de santé publique sont ceux qui, au Québec, en 2016, ont connu la plus grande progression parmi les thèmes favoris liés à la peur.

«Je ne pense pas qu'on soit dans un monde beaucoup plus sombre qu'avant, explique Jean-François Dumas, président d'Influence communication, mais la multiplication des médias et la 'macdonalisation' des nouvelles fait que tout à l'air plus dramatique et intense qu'avant. La guerre n'a jamais été aussi médiatisée que maintenant et la peur c'est universel, pour toutes les langues et cultures. Ça ne nécessite pas d'explication et ça s'est intégrée dans la mécanique médiatique d'aujourd'hui où il faut pondre de la nouvelle rapidement, tous les jours, en demeurant rentable.»

Trump devant Lagacé, PKP et Lisée

Donald Trump... (Archives, Associated Press) - image 5.0

Agrandir

Donald Trump

Archives, Associated Press

Jamais une nouvelle de politique internationale n'avait reçu autant d'attention au Québec que l'élection de Donald Trump à la présidence américaine.

Sa victoire et tout ce qu'elle implique ont occupé pas moins de 36 % de l'espace médiatique au Québec dans la semaine du 7 au 13 novembre.

Cette tendance est la même partout dans le monde. Influence communication a recensé plus de 2,8 millions d'articles sur le sujet dans les 24 heures suivant l'élection de Donald Trump. Ce serait suffisant pour remplir, jour après jour, tous les quotidiens du Québec pendant près de 13 ans.

«Ce qui s'est passé doit être l'amorce d'un questionnement sur le rôle des médias traditionnels, indique M. Dumas. De plus en plus, les médias traditionnels ont tendance à gérer la nouvelle comme le font les médias sociaux. À titre d'exemple, il va falloir que le Washington Post commence à vérifier les propos de M. Trump plutôt que de simplement les retweeter

L'espionnage par la SQ et le SPVM des communications cellulaires de plusieurs journalistes, dont Patrick Lagacé, a aussi beaucoup fait jaser. Cette nouvelle s'est hissée en 4e position du top 50 des nouvelles de l'année. La démission de Pierre Karl Péladeau à titre de chef du PQ et la victoire de Jean-François Lisée comme nouveau chef se classent respectivement 4e et 7e nouvelle de l'année. Il s'agit des trois nouvelles québécoises ayant le plus de poids médias en 2016.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer