La CCN achète le couvent des Servantes de Jésus-Marie

La Congrégation des Servantes de Jésus-Marie continuera d'habiter... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

La Congrégation des Servantes de Jésus-Marie continuera d'habiter sous le toit du bâtiment érigé il y a 115 ans, et ce, jusqu'en 2019, le temps entre autres d'organiser son déménagement.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La Commission de la capitale nationale (CCN) a confirmé vendredi qu'elle venait d'acquérir, pour la somme de 7 780 000 $, le couvent de la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie, rue Laurier à Gatineau.

La transaction inclut l'achat du couvent de 5 500 m2 et d'un terrain de 8 700 m2. Le couvent a été construit en 1911, alors que la chapelle remonte à 1926. Le couvent n'a pas de désignation d'édifice patrimonial et comprend 80 pièces.

La Congrégation continuera d'habiter le couvent pour une période de trois ans. Cette période lui permettra d'organiser son déménagement et fournira à la CCN le temps nécessaire pour élaborer un plan sur la vocation future du bâtiment, ce qui comprend la tenue de consultations publiques.

« Cette importante propriété est la dernière se trouvant en bordure de la rivière dans le parc Jacques-Cartier à ne pas être de propriété publique, a indiqué Mark Kristmanson, premier dirigeant de la CCN. Son acquisition permet à la CCN de mener à terme près d'un siècle de planification en vue d'offrir un accès public continu aux berges de la rivière des Outaouais. »

Selon la société d'État, l'acquisition du couvent et des terrains devrait contribuer à redynamiser le secteur riverain, en plus de faciliter la création d'un meilleur lien entre les portions nord et sud du parc Jacques-Cartier.

« L'expertise de la CCN dans l'entretien d'actifs patrimoniaux et sa gestion des espaces verts comme le parc Jacques-Cartier nous rassure quant à l'avenir de cette propriété où nous avons vécu notre mission de prière pendant plus d'un siècle. Nous remercions aussi la CCN d'agréer au calendrier de déménagement de la Congrégation d'ici trois ans », a indiqué Soeur Marie-du-Bon-Pasteur, mère-servante générale de la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie.

La CCN a confirmé que le prix de vente est de 7 780 000 $. Le coût de l'acquisition est fondé sur la « juste valeur marchande » de la propriété, établie par un évaluateur indépendant. C'est près d'un million sous l'évaluation municipale de la propriété, qui est de 8,7 millions $.

Le porte-parole de la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie, René Laprise, a indiqué au Droit que les négociations ont eu lieu uniquement avec la Commission de la capitale nationale (CCN), « parce que c'est un voisin naturel, avec le parc et les berges ». Selon lui, les religieuses « étaient plus confortables et à l'aise d'accepter l'offre qui correspondait à leurs valeurs et leur désir ».

« Il ne reste pas beaucoup de religieuses pour gérer le bâtiment, poursuit-il. La congrégation vit de dons, et a cessé depuis un an la vente de pain et d'hosties. La congrégation est née dans la région et la bonne nouvelle, c'est qu'elle désire y continuer son oeuvre par la prière et l'accueil dans un autre bâtiment convenant mieux à ses besoins. »

Une quarantaine de religieuses, dont une vingtaine se trouvent à l'étage des soins, vivent présentement dans le monastère de la rue Laurier.

Un « bijou patrimonial »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a indiqué vendredi qu'il souhaitait que ce « bijou patrimonial » soit préservé.

« Le couvent de la congrégation des Servantes de Jésus-Marie est un magnifique bâtiment de plus d'un siècle, dit-il. J'ai confiance dans le fait que la CCN saura préserver ce bijou patrimonial (...). Cette acquisition sera l'occasion de créer de nouvelles animations et deviendra un beau lieu de rassemblement pour les citoyens. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer