Le projet de 269 M$ est sur les rails

Les travaux à l'extérieur de l'édifice devraient être... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les travaux à l'extérieur de l'édifice devraient être complétés en prévision du 150e anniversaire de la Confédération. Ceux à l'intérieur seront terminés en 2018.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Amorcé il y a maintenant près de deux ans, l'important projet de réhabilitation de 269 millions $ de l'ancienne gare centrale Union, en plein coeur du centre-ville d'Ottawa, est sur les rails. Le Sénat canadien pourra y installer ses pénates comme prévu, dès la rentrée parlementaire de l'automne 2018.

Le projet respecte l'échéancier relativement serré et les coûts sont à l'intérieur du budget, malgré les nombreuses surprises trouvées en cours de route, explique Thierry Montpetit, directeur principal de la Cité parlementaire.

L'expert-conseil principal pour la conception est la firme Diamond Schmidt, alors que la firme PCL dirige les travaux. Entre 130 et 200 travailleurs de divers corps de métier y travaillent chaque jour.

« C'est un projet avec beaucoup d'enjeux et de défis. Il y a eu plusieurs surprises, puisque les plans originaux n'étaient pas exacts, et les travaux avaient été effectués à l'époque en coupant les coins ronds. De plus, il n'y avait à peu près pas de système mécanique dans l'édifice. Il a fallu tout refaire pour remettre l'édifice aux normes d'aujourd'hui, et ajouter plusieurs cages d'escaliers et d'ascenseurs pour une utilisation optimale de l'espace », a expliqué M. Montpetit.

Les travaux à l'extérieur de l'édifice devraient être... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Les travaux à l'extérieur de l'édifice devraient être complétés en prévision du 150e anniversaire de la Confédération. Ceux à l'intérieur seront terminés en 2018.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

De style beaux-arts, la gare avait été construite en même temps que le Château Laurier, et y reste relié par un tunnel sous la rue Wellington. Avec ses immenses colonnes, il rappelle certains éléments de l'architecture romaine populaire lors de la construction de gares ferroviaires.

Le plan Gréber avait recommandé sa démolition en 1966, ce qui avait mené à la construction de la gare sur le chemin Tremblay. Mais le tollé soulevé à New York lors de la démolition de la Gare Penn, dont elle est une réplique, l'avait finalement sauvée. Le gouvernement a décidé de la transformer en Centre de conférences en 1968. En prévision du 150e anniversaire de la Confédération, en 2017, les travaux à l'extérieur de l'édifice devraient être complétés, mais il restera encore à faire à l'intérieur en prévision de 2018.

La chambre du Sénat

La chambre provisoire du Sénat est située dans la « salle des pas perdus » de l'ancienne gare. Elle a le même gabarit que dans l'édifice du Centre, sans avoir toutefois la même hauteur. On y a aménagé des galeries pour la presse et les visiteurs. Les sénateurs n'auront pas droit à un immense toit panoramique de verre comme les députés à l'édifice de l'Ouest.

Trois salles de comité et 21 bureaux parlementaires sont aménagés sur les quatre étages, en plus de la terrasse et du sous-sol.

Puisque l'édifice ne peut accueillir toutes les fonctions du Sénat, des locaux à bureaux seront loués pour accueillir les 27 bureaux restants et leurs espaces auxiliaires.

Les visiteurs pourront entrer par la porte de la rue Wellington, où se feront les contrôles de sécurité, alors que les sénateurs y auront accès par la porte située à l'arrière. La chambre du Sénat sera visible à tous à travers une grande surface vitrée. 

Au quatrième étage, les murs de la célèbre cuisine de la « nuit des longs couteaux », devenue célèbre lors des négociations constitutionnelles au début des années 1980, ont été préservés, à la demande du Sénat, qui aura maintenant à décider comment il souhaite souligner ce moment marquant de l'histoire canadienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer