Au menu de la CCN

La sculpture cubique en bois Douze points d'un équilibre... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

La sculpture cubique en bois Douze points d'un équilibre classique, est présentement sur le site du futur monument commémoratif aux victimes du communisme.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Le conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale (CCN) a tenu sa séance publique, lundi, au cours de laquelle de nombreux sujets ont été abordés.

Nouveau chapitre pour le Monument commémoratif aux victimes du communisme

Le projet du monument commémoratif aux victimes du communisme a fait un pas de plus vers sa concrétisation lundi.

La CCN a approuvé les lignes directrices en matière de programme et de design pour l'aménagement du monument Le Canada, une terre d'accueil, qui sera érigé à l'ouest du parc Jardins des provinces et des territoires, sur la rue Wellington, de biais avec l'immeuble de Bibliothèque et Archives Canada. La sculpture cubique en bois Douze points d'un équilibre classique, qui est présentement sur le site, sera déménagée pour faire place à l'aire prévue par le monument, qui pourra accueillir jusqu'à 500 personnes.

Le monument pourra être formé d'une structure unique ou fragmentée, reflétant une approche contemporaine, a précisé la CCN. Sa hauteur maximale est fixée à quatre mètres. Les noms d'un millier de victimes pourraient y être gravés.

Le projet est né sous l'ancien gouvernement conservateur. Le site initial qui devait être près de la Cour suprême du Canada avait suscité la controverse. Un concept avait aussi été sélectionné en 2014, mais le gouvernement Trudeau a décidé de revoir l'ensemble du projet en février 2016. Un nouveau concours de design sera lancé sous peu. Le projet doit être terminé en 2018.

Le projet de trois millions de dollars est financé à 50% par le gouvernement fédéral alors que des dons privés doivent assumer l'autre moitié des coûts. Le monument doit souligner le rôle du Canada comme terre d'accueil pour les personnes fuyant l'injustice et la persécution.

Projet immobilier Zibi: il est important de consulter, selon la CCN

maquettes, Projet Les iles - Windmill, Secteur Ottawa,... (Courtoisie) - image 4.0

Agrandir

maquettes, Projet Les iles - Windmill, Secteur Ottawa, ile Albert

Courtoisie

La CCN continue de mettre l'accent sur les consultations avec la communauté algonquine dans l'imposant projet de développement immobilier Zibi, dont la construction est commencée sur les îles de la chute des Chaudières.

Dans un rapport d'étape lundi sur l'évolution du projet, la CCN a indiqué que les efforts de collaboration entre le promoteur, Windmill Development, la nation algonquine et la CCN effectués jusqu'à présent auront valu la peine, et qu'ils se solderont en une addition inspirante et importante pour les berges et la silhouette de la capitale fédérale et de Gatineau.

Le projet Zibi consiste notamment en la construction de maisons en rangée, de tours à condominiums, d'esplanades et de places publiques sur cet ancien complexe industriel de la Domtar laissé à l'abandon, un secteur qui est aussi considéré sacré par les Premières Nations où elles se réunissaient avant l'arrivée des colons européens.

La CCN a indiqué qu'elle continuera au cours des prochaines semaines et des prochains mois à consulter les Algonquins, à leur fournir des mises à jour sur l'avancement du projet, à répondre à leurs questions et à identifier des manières utiles de travailler ensemble sur le développement de cet important réaménagement du secteur.

Zibi est un vaste projet de 1,5 milliard $ échelonné sur plusieurs années.

La maison O'Brien sera transformée en hôtel-boutique

Le conseil d'administration de la Commission de la capitale... (Courtoisie) - image 6.0

Agrandir

Courtoisie

La CCN a approuvé lundi une proposition visant à transformer la maison O'Brien dans le parc de la Gatineau en un hôtel-boutique de 11 suites, incluant un restaurant.

L'immeuble construit en 1930 sur la rive sud-est du lac Meech a été acquis par la CCN dans les années 1970. L'édifice est vacant depuis quelque 25 années et est dans un sérieux état de détérioration.

La CCN a conclu plus tôt cette année une entente avec un promoteur, Le Moulin Wakefield, pour concevoir, rénover et exploiter la maison O'Brien, aussi connue sous le nom de pavillon Kincora, en un hôtel-boutique.

Le budget prévu pour le projet s'élève à près de 4 millions $. Les travaux devraient commencer en octobre, et l'hôtel-boutique pourrait ouvrir dès le 1er juillet 2017.

Un projet visant à transformer la maison O'Brien en un centre de conférences dans les années 1990 avait été abandonné.

Plan d'aménagement le long de la rivière des Outaouais

Le plan conceptuel d'aménagement d'un segment de 2,4 km du parc riverain Sir-John-A.Macdonald le long de la berge sud de la rivière des Outaouais a été approuvé par la CCN, lundi, malgré certaines inquiétudes exprimées sur des idées proposées.

Le segment, qui couvre la portion du parc entre la plage Westboro et l'avenue Woodroffe, prévoit notamment la création de nouveaux espaces verts, de nouvelles places publiques, de nouvelles activités d'animation au pré Rochester et à la plage Westboro et de meilleurs liens entre les berges et les quartiers avoisinants. La CCN bénéficie d'une enveloppe de 30 millions $ pour la réalisation des travaux.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, s'est dit préoccupé, lundi, à la réunion de la CCN, à propos d'un projet de nouveau restaurant à la plage Westboro. «Nous voulons quelque chose qui a du goût. Je ne crois pas que le public veut voir là un gros McDonald's à côté de la plage», a lancé le maire Watson, précisant que la Ville est déjà sous contrat avec l'exploitant du restaurant actuel. La CCN entrevoit un plus gros immeuble sur les lieux.

Le président de la CCN, Mark Kristmanson a indiqué que la durée de vie de l'édifice actuel tire à sa fin, et qu'il existe un potentiel pour un concept architectural très intéressant. «La vue est spectaculaire, et il existe un grand potentiel», a ajouté M. Kristmanson, rappelant que la plage sera à courte distance d'une station du train léger. Il pourrait aussi y avoir une réduction des voies de circulation sur la promenade à la suite de la mise en service dans ce secteur du corridor ouest du réseau de train léger, prévu en 2023.

Le segment de 2,4 km s'inscrit dans le projet de nouveau parc riverain Sir-John-A.-Mcdonald qui s'étend sur neuf kilomètres, des plaines Le Breton au lac Mud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer