Une contravention... alors qu'il restait 43 minutes au parcomètre

« Évidemment, je veux contester le billet», dit Michel...

Agrandir

« Évidemment, je veux contester le billet», dit Michel Charron.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Michel Charron convient qu'il ne s'agit pas de l'affaire du siècle, mais se demande bien comment il est possible de recevoir une contravention comme celle qui s'est retrouvée sur son pare-brise, la semaine dernière.

Fidèle à son habitude, le Gatinois est allé dîner au Pied de Cochon, le 2 septembre dernier, soit le vendredi précédant la longue fin de semaine de la fête du Travail.

« J'arrive vers 11h30, je paie l'horodateur jusqu'à 14h02. Je sors du restaurant à 14 h, et je vois une contravention. Sauf que la contravention a été faite à 13h19 ! Quarante-quatre minutes avant la fin de ma période de stationnement ! »

Le client est retourné à l'intérieur du restaurant, où un autre homme avait reçu une contravention semblable, également de 43 $.

« Évidemment, je veux contester le billet, dit M. Charron. Alors je me rends au poste de police à 15 h 55, et on me dit que le bureau ferme à 16 h. On me recommande donc la cour municipale pour contester tout cela.

Peut-être, tente de comprendre l'automobiliste, que le préposé au stationnement a confondu l'heure d'achat du billet de stationnement et l'heure de la fin de sa validité. «Il me semble que c'est clair, pourtant», dit-il.

Le reçu de stationnement était bien visible dans le pare-brise, assure-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer