Des zones humides pour le ruisseau Black Rapids

Les zones humides du ruisseau Black Rapids, situé à l'extrémité ouest de la... (Frédéric Côté, Archives La Tribune)

Agrandir

Frédéric Côté, Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les zones humides du ruisseau Black Rapids, situé à l'extrémité ouest de la ceinture de verdure, seront enrichies et agrandies, a annoncé mardi la Commission de la capitale nationale (CCN).

La zone sera excavée et améliorée en vue d'y intégrer de l'eau stagnante, des plantes de milieux humides et des aires de nidification pour les tortues, entre autres. La superficie de la zone humide se trouvant dans les eaux d'amont à proximité de l'avenue Woodroffe doublera, passant de près de 3500 m2 à presque 7000 m2.

Ce nouvel aménagement permettra d'améliorer la qualité de l'eau et de fournir un habitat d'hiver et d'été aux reptiles et aux batraciens. En outre, une plus grande diversité de plantes pourra y pousser. La sauvagine pourra aussi en bénéficier puisque les zones humides comme celle-ci sont des endroits parfaits pour élever sa progéniture et la nourrir.

Le début des travaux est prévu pour septembre et ils devraient se terminer en trois à quatre semaines environ.

Le ruisseau Black Rapids s'étire sur six kilomètres et sert d'habitat à au moins 19 espèces de poissons, ainsi qu'à de nombreux amphibiens, reptiles et mammifères.

Le projet est mené grâce au partenariat de la CCN, du Rideau Valley Conservation Authority (l'office de protection de la nature de la vallée Rideau) et du Fonds d'action communautaire pour la protection des Grands Lacs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer