Les Acadiens s'amusent dans la capitale

Ils étaient nombreux et ils étaient bruyants. Une tempête bleu-blanc-rouge a... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils étaient nombreux et ils étaient bruyants. Une tempête bleu-blanc-rouge a déferlé au centre-ville d'Ottawa alors que les expatriés acadiens de la région ont célébré leur fête nationale.

Rassemblés sur la colline parlementaire, une centaine d'Acadiens ont pris la route pour aller festoyer dans les rues du marché By et déranger - pas trop, juste assez - les passants pour leur rappeler que l'Acadie est encore bien vivante.

C'est d'ailleurs l'objectif de la tradition du «tintamarre acadien» qui se tient chaque année pour commémorer la déportation des Acadiens au 18e siècle. Plusieurs regardaient cette parade circuler d'un air ébahi, l'air de se demander qui est ce bruyant groupe qui fait flotter le drapeau français avec une étoile jaune. 

Tout juste avant le départ, un couple de touristes de Boston s'est enquis de la signification de cette mobilisation qui leur semblait bien festive. Une participante s'est joyeusement empressée de répondre à leurs questions.

«C'est pour ça qu'on le fait, pour que les gens connaissent notre histoire», a-t-elle indiqué au représentant du Droit.

La fierté acadienne est un moteur important chaque année pour inciter les résidents de la région à participer aux célébrations de la Fête acadienne, mais c'est aussi un bon prétexte de se retrouver avec ceux qui partagent leur histoire et leur culture.

Après leur virée dans le marché By, les participants du tintamarre se sont dirigés vers le café Nostalgica, à l'Université d'Ottawa, pour une petite fête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer