Un groupe autochtone veut occuper un coin de la rue Montcalm

Le groupe dirigé par Guillaume Carle (notre photo)... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le groupe dirigé par Guillaume Carle (notre photo) a annoncé qu'il souhaitait occuper l'intersection de la rue Montcalm et du boulevard Alexandre-Taché jusqu'au 6 août prochain.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La Confédération des peuples autochtones du Canada se prépare à un rassemblement qui risque de perturber le centre-ville de Gatineau à partir de samedi.

Le groupe dirigé par Guillaume Carle a annoncé qu'il souhaitait occuper les lieux, à l'angle de la rue Montcalm et du boulevard Alexandre-Taché, jusqu'au 6 août prochain.

La raison invoquée pour ce rassemblement est la tenue d'une «consultation publique sur tous les droits autochtones reconnus par la décision de la Cour suprême dans la cause Daniels, visant l'adoption des droits des peuples autochtones aux Nations Unies, et le débat de l'île Victoria et des chutes Chaudières concernant le projet Zibi». 

La délégation prévoit se rencontrer à 8h dans le stationnement du supermarché Maxi & Cie, pour ensuite se rendre à proximité du pont des Chaudières vers 9h.

Le groupe, qui n'est pas reconnu par l'Assemblée des Premières Nations, avait déjà manifesté dans les rues de Gatineau et d'Ottawa au début juin. Certains membres du groupe s'étaient déplacés à cheval jusqu'à Rideau Hall, où ils souhaitaient rencontrer le gouverneur général David Johnston. 

Des mesures pour les fonctionnaires

Aux édifices fédéraux des Terrasses de la Chaudière, dans le secteur Hull, des mesures sont prises en prévision des perturbations que pourrait causer ce rassemblement.

Les fonctionnaires sont tenus de se présenter au travail comme à l'habitude. Mais on leur conseille d'avoir en main le numéro de téléphone et le courriel d'un superviseur, de manière à pouvoir l'informer s'ils sont incapables d'entrer dans l'immeuble.

L'accès à l'édifice sera restreint et les employés devront présenter leur carte d'identité pour y pénétrer.

En raison du rassemblement et de la construction sur le boulevard Alexandre-Taché, la circulation et les déplacements en autobus pourraient être perturbés. Des mises à jour devraient être faites sur les sites de la Société de transport de l'Outaouais et d'OC Transpo.

Les supports à bicyclettes du côté sud du complexe seront déménagés entre le 10, rue Wellington et l'hôtel Crown Plaza pour toute la durée du rassemblement. 

Il n'y aura donc aucun accès du côté sud des Terrasses de la Chaudière, tant pour les visiteurs que pour les employés, sauf l'entrée située au coin de la promenade du Portage et de la rue Eddy. Pour les employés qui ont un stationnement à l'hôtel Crown Plaza, le passage entre l'hôtel et les Terrasses de la Chaudière pourrait être fermé, a-t-on fait savoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer