Des ados réalisent quatre projets écolos

Le conseiller municipal du district Lac-Beauchamp, Jean-François Leblanc,... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Le conseiller municipal du district Lac-Beauchamp, Jean-François Leblanc, était présent pour saluer les gestes écoresponsables réalisés par les adolescents.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Pour protéger notre planète, chaque geste compte et un groupe d'adolescents a décidé d'y contribuer de façon concrète en réalisant quatre projets d'écologie urbaine pour améliorer l'environnement du secteur Gatineau.

Les projets ont permis la confection d'une oeuvre d'art à partir des matières récupérées, le verdissement de la cour de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux et devant l'édifice Jean-René-Monette, la construction et l'installation de nichoirs et de mangeoires à oiseaux à la marina Kitchissippi, et une vidéo de promotion de gestes écoresponsables de trois entreprises du quartier du Vieux-Gatineau. 

Mis sur pied en 2005 par la Fondation de la famille Bronfman et ses partenaires, le programme a maintenant des groupes à Montréal, Québec et Gatineau. Il en est maintenant à sa 6e édition à Gatineau. 

Au cours de l'année scolaire, une vingtaine de jeunes gatinois ont tenu des rencontres hebdomadaires après les classes en compagnie de l'animatrice en éco-leadership, Marie-Ève Turbide.

« Les rencontres permettent des échanges sur les acteurs de projets sociaux et sur les causes environnementales dans le milieu pour permettre des actions concrètes », a indiqué la directrice générale d'Enviro Éduc-Action, Geneviève Carrier.

Le conseiller municipal du district Lac-Beauchamp, Jean-François Leblanc, était présent pour saluer les gestes écoresponsables réalisés par les adolescents.  

Un enjeu important pour les jeunes

Kayla, Solène, Jérôme, Éloi et Sabrina ont témoigné de leur implication. « L'environnement sera l'enjeu le plus important de notre génération. Il faut donc agir pour qu'il y ait du changement », a soutenu Éloi.

« Ce ne sont pas tous les jeunes qui veulent s'impliquer. Mais, en travaillant en équipe, on peut arriver à changer les habitudes », a expliqué Sabrina.

Le stage d'été prenait fin hier et les participants se dirigeaient vers un camping de Saint-Sauveur où tous les jeunes du programme C-Vert de tout le Québec seront réunis.

Enviro Éduc-Action, qui a l'appui de plusieurs organisations et représentants du secteur Gatineau, se prépare à accueillir une nouvelle cohorte de jeunes participants en septembre prochain alors que le programme sera encore disponible dans les écoles du Carrefour, du Versant et Nicolas-Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer