Déléage ira en référendum

Les citoyens de Déléage seront appelés à se prononcer sur la fusion avec trois... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Les citoyens de Déléage seront appelés à se prononcer sur la fusion avec trois autres municipalités de la Haute-Gatineau, incluant Maniwaki, lors d'un référendum. Ainsi en a décidé le conseil municipal de l'endroit lors de sa réunion de mardi soir.

La date du plébiscite n'est cependant pas encore déterminée. La date du 28 août est envisagée. Le gouvernement du Québec doit se pencher sur la question. 

La division dans la population sur le projet de regroupement et « des informations trompeuses » qui circulent sur le sujet, selon le maire Bernard Cayen, justifient la tenue d'un vote, signale-t-on.

« Actuellement, il circule toutes sortes d'informations. Il y en a qui sont trompeuses, et ça nuit à une étude sereine du projet », a expliqué le maire de Déléage.

« Pour s'en sortir de manière correcte, on va tenir un référendum », a-t-il continué.

Le coût du plébiscite pourrait rôder autour des 15 000 $, a avancé le maire Cayen.

Un groupe d'opposants au regroupement municipal se plie à la décision du conseil municipal de tenir un référendum, bien qu'il aurait souhaité que cette voie soit évitée, a indiqué Anne Potvin, porte-parole du mouvement d'opposition.

« C'est sûr et certain qu'on aurait souhaité économiser l'argent, ne pas aller au référendum et faire changer nos élus d'idée avant le référendum. On sent que c'est de l'argent gaspillé », a expliqué Mme Potvin, précisant que plusieurs centaines de personnes à Déléage sont contre la fusion.

« Ça fait trois mois que les gens contre le projet défilent devant le conseil et aux consultations publiques. Il y a toujours de nouveaux visages qui se présentent. Ce ne sont pas toujours les mêmes personnes. On dirait que c'est plus le maire qui veut un référendum que la population », a-t-elle continué.

Le regroupement de Déléage, Maniwaki, Aumond et Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau créerait une nouvelle ville de près de 6900 âmes.

Si elle devait voir le jour, la nouvelle ville unifiée serait en situation d'équilibre budgétaire, a précisé le maire de Déléage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer