Acrobaties dans le ciel gatinois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Plusieurs milliers de personnes ont assisté à des acrobaties aériennes spectaculaires de pilotes d'avions militaires et civils au spectacle Gatineau en vol , jeudi, dont celles des Snowbirds et du capitaine gatinois Philippe Roy aux commandes de l'appareil numéro 4.

Le pilote n'en était pas à son premier spectacle aérien dans la région avec les Snowbirds, mais l'événement demeure toujours quelque chose de spécial pour l'homme de 39 ans.

« C'est super le fun d'être ici. Ma famille vient d'ici, alors c'est toujours bien excitant », a expliqué le capitaine Roy après le spectacle aérien des Snowbirds.

« Mes parents sont ici aujourd'hui, mes amis d'enfance et leurs familles sont ici. Je leur ai montré les avions. Ma blonde est venue de Moose Jaw, en Saskatchewan, où je suis basé. La grosse gang est ici, alors c'est bien plaisant », a continué le pilote de l'Aviation royale canadienne, qui en est à sa troisième année avec les Snowbirds.

Le spectacle aérien, qui est déroulé sous un soleil de plomb à l'aéroport de Gatineau, a été ouvert par des parachutistes de l'école Go Skydive. Une quinzaine d'appareils ont pris part à l'événement. Plusieurs visiteurs ont regardé les prouesses des pilotes sous les ailes d'avions en exposition sur le tarmac, à l'abri des chauds rayons.

Un Corsair, un avion déployé durant la Deuxième Guerre mondiale, des Harvard ainsi qu'un CF-18 ont aussi pris part au spectacle au-dessus de la piste d'atterrissage. Les acrobaties du capitaine Ryan Keene à bord de son CF-18 étaient époustouflantes avec, notamment, des braquages dès plus serrés et le passage d'une vitesse de 160 km/h à 1000 km/h en l'espace de quelques secondes.

Les pilotes des deux appareils de la formation québécoise Yak Attack ont effectué plusieurs manoeuvres à couper le souffle, dont une formation marteau-piqueur, des boucles exécutées sans faille ainsi qu'une manoeuvre tire-bouchon des pilotes Dan Fortin et Mario Hamel qui a particulièrement ébahi de nombreux spectateurs.

Le spectacle aérien était présenté par Les ailes d'époque du Canada, et a eu lieu dans le cadre du 3e Sommet Hadfield de leadership pour les jeunes. 

Plusieurs conférenciers, dont l'astronaute retraité Dave Williams, sa femme, la pilote de ligne Cathy Fraser, et le lieutenant-général Michael Hood de l'Aviation royale canadienne, ont parlé de leurs expériences, et ont offert des discours de motivation aux cadets de l'air, à des jeunes défavorisés ainsi qu'à autochtones qui étaient venus les écouter.

« Nous ne sommes pas différents de vous », a lancé Cathy Fraser, commandante de bord de Boeing 767 pour Air Canada. 

« Nous avons eu des mentors, mais personne ne nous prenait la main. Nous avions des rêves, nous croyions en nous et nous n'acceptions pas de nous faire répondre par la négative. Quelque chose d'important : avoir un partenaire qui nous appuie, qui croit en nos rêves. Laissez tomber ceux qui sont négatifs devant vos aspirations », a-t-elle recommandé.

Lorsqu'un jeune a demandé au lieutenant-général Hood qu'elle fut la meilleure opportunité qui lui fut donnée, ce dernier a répondu : « porter le drapeau du Canada », a-t-il dit tout en touchant l'écusson brodé sur son uniforme.

« L'aide que l'on apporte à travers le monde, porter le drapeau sur notre combinaison de vol et être reconnu en tant que Canadien lors de notre travail, c'est très motivateur pour moi », a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer