Un bateau 100% électrique sur le canal Rideau

Le propriétaire du bateau, Robert Taillefer, se tient... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le propriétaire du bateau, Robert Taillefer, se tient aux côtés de Marc Lauzon, de la firme Marc Marine, qui a construit le navire.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Dès la mi-juin, le plus gros navire 100% électrique en Amérique du Nord flottera sur les eaux du canal Rideau, entre le Centre national des arts et le lac Dow, au risque de devenir lui-même un attrait touristique pour les millions de touristes qui passent dans la capitale fédérale.

Le Queen Elizabeth a été présenté en grande première jeudi au quai du parc Sanscartier, dans le secteur Gatineau, où il a été transporté pour permettre des tests sur la rivière des Outaouais.

Le navire construit à Gatineau mesure 23 m par 6 m (74 pieds par 18 pieds), pèse 15 tonnes et peut accueillir 100 personnes. Grâce à des panneaux solaires placés sur son toit et des recharges de deux ou trois heures à chaque jour, il faut le plein d'énergie et a une autonomie de huit à neuf heures. À chaque extrémité, on retrouve une cabine et un moteur, ce qui permet au bateau de faire les aller-retour sans avoir à faire de virage là où le canal Rideau est trop étroit - comme au Centre national des arts, point d'embarquement principal.

Construit au cours des trois derniers mois dans les ateliers de Marc Marine, sur le boulevard Maloney, le bateau de croisière est la propriété de Robert Taillefer, de l'entreprise Croisières Outaouais, qui a pris la relève de Paul's Boat Line pour offrir en exclusivité des croisières sur le canal Rideau pendant les 40 prochaines années.

«C'est notre grand jour. Après avoir décroché le contrat de Parcs Canada pour offrir en exclusivité des croisières sur le canal Rideau avec un bail de 42 ans, nous nous sommes mis au travail. Toutes les entreprises qui ont participé au projet viennent de Gatineau. Nous avons réussi à bâtir un bateau authentique complètement électrique, ce qui va certainement être un attrait intéressant pour les touristes. Nous espérons qu'il va toujours être plein!» a indiqué Robert Taillefer, propriétaire de Croisières Outaouais, qui possède désormais quatre bateaux, dont celui de Paul's Boat acheté récemment et deux autres pour des croisières nolisées sur l'Outaouais. 

Grâce à l'appui financier du CLD Gatineau, le projet de conception et de construction du bateau a permis de créer une vingtaine d'emplois dans les ateliers de Marc Marine, mais a aussi eu des retombées sur plusieurs entreprises de Gatineau.

«C'était un beau défi pour souligner les 30 années de notre entreprise. Notre équipe a travaillé très fort puisque nous y avons consacré plus de 2500 heures de travail» a expliqué Marc Lauzon, de Marc Marine.

Dès la fin août, l'équipe doit se remettre à l'oeuvre pour en construire un deuxième vaisseau, commandé par M. Taillefer en prévision de 2017, année du 150e anniversaire de la Confédération. M. Lauzon s'attend à ce que son entreprise reçoive d'autres commandes de ce type.

«Le bateau n'a pas encore reçu un seul touriste, mais il y a déjà des retombées, puisque toutes les entreprises qui ont participé au projet viennent de Gatineau», a souligné Renald A. Piché, commissaire en développement d'entreprises, pour Développement économique-CLD Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer