Un autre succès pour le Festival des tulipes

Avec plus d'espace et un toit au-dessus des... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Avec plus d'espace et un toit au-dessus des têtes, une gamme de nouvelles activités s'est ajoutée au menu cette année.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mission accomplie pour le Festival canadien des tulipes. Après une 64e édition qui servait de test dans un nouvel emplacement, l'organisation se tourne désormais vers les préparations pour Ottawa 2017.

Pour sa 64e édition, le Festival a scindé sa programmation pour en déménager la majeure partie à l'intérieur du pavillon Aberdeen, au parc Lansdowne, en guise de test pour 2017.

Avec plus d'espace et un toit au-dessus des têtes, une gamme de nouvelles activités s'est ajoutée au menu.

«Cette année, on a vu plus grand avec la programmation. C'était la première fois qu'on était au parc Lansdowne et on a pu avoir des activités intérieures, en plus d'un jardin intérieur. On a aussi eu nos feux d'artifice à la place TD plutôt qu'au parc des Commissaires. On avait des tulipes de cinq pieds en fibre de verre, plus d'activités pour enfants, plus de concerts, et on a eu beaucoup de musique et de danses folkloriques de partout au monde», énumère le directeur des opérations du Festival des tulipes, Matthieu Landry.

Le pavillon Aberdeen a été assez grand pour accueillir quelque 500 visiteurs par jour, beau temps, mauvais temps. Mais c'est surtout son emplacement qui a servi de motivation pour le déménagement.

«Pour les touristes, on pense que c'est une place qui est vraiment centrale, continue M. Landry. C'est une bonne place pour nous pour Ottawa 2017. Ça va être une grande année pour nous, et on va être au parc des Commissionnaires et au parc Lansdowne en même temps. Ça va nous aider à accueillir plus de gens.»

Quant à la programmation, rien n'est encore signé pour le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, mais ce ne sont pas les idées qui manquent.

Le Festival a déjà posé sa candidature pour obtenir une bourse qui permettrait d'acheter une montgolfière en forme de tulipe.

Une compétition de sculptures de tulipes entre artistes locaux fait également partie des projets.

Tout indique que les touristes attendus l'an prochain seront bien accueillis.

«Cette année a été un test, et ça a vraiment bien été. On est très contents.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer