Fergus veut un tramway pour l'ouest de Gatineau

Selon le député Greg Fergus, Gatineau pourrait avoir... (Archives La Presse)

Agrandir

Selon le député Greg Fergus, Gatineau pourrait avoir un tramway comme ceux qu'ont déjà les villes de Montpellier, Oslo et Portland. Au Canada, Hamilton, Kitchener-Waterloo et Mississauga auront les leurs.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que la Société de transport de l'Outaouais (STO) tarde à présenter les options retenues pour le futur lien rapide vers l'ouest, le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus se positionne fermement en faveur d'un tramway moderne pour desservir les secteurs d'Aylmer et du Plateau.

Il s'agit, selon lui, de la solution de transport collectif «la plus novatrice et la plus porteuse pour le développement économique de la région et la qualité de vie des citoyens». C'est ce qu'a avancé M. Fergus, jeudi soir, lors d'une conférence dédiée aux infrastructures au Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais (CREDDO).

«Je suis convaincu que la meilleure solution pour Hull-Aylmer est un tramway moderne vers l'ouest, arrimé avec le système d'Ottawa», a affirmé M. Fergus en entrevue avec LeDroit. «Un tramway moderne, pas un tramway roulant en circulation mixte comme à Toronto, ni un système de métro dit train léger comme à Ottawa, mais un nouveau tramway comme à Montpellier, Oslo, Portland et qui arrivera sous peu dans d'autres villes canadiennes comme Hamilton, Kitchener-Waterloo et Mississauga. Un système flexible, rapide, attrayant et bien adapté aux besoins présents et futurs de notre ville.»

L'idée proposée par M. Fergus rejoint directement celle lancée par son fils en pleine campagne à l'élection municipale de 2013, lors d'une conférence de presse d'Action Gatineau. 

«Il est temps d'agir», insiste le député

Le député de Hull-Aylmer affirme être arrimé avec les propositions pour le futur lien rapide vers l'ouest que fera publiquement la STO, dans quelques semaines.

«Je sais que le mode de transport, le tramway et le lien que je propose, le chemin d'Aylmer, avec une bifurcation vers le Plateau, fait partie des options, ont indiqué M. Fergus. Je ne suis pas urbaniste ni ingénieur, mais je suis député et il est important que je me prononce sur les idées qui je crois peuvent changer positivement ma communauté. Mon but n'est pas de remplacer la STO ou la Ville, mais il y a un coût à l'inaction.»

Il y a présentement une conjoncture où le fédéral souhaite investir massivement dans les infrastructures de transport collectif, une province qui va dépenser des centaines de millions de dollars pour électrifier les transports en commun et une ville qui définir sa desserte vers l'ouest, a rappelé M. Fergus. «Il est temps d'agir, insiste-t-il. Si nous ne le faisons pas là, quelqu'un d'autre le fera à notre place.»

Le député Fergus a tenu à préciser que sa sortie constituait une invitation à discuter de la meilleure solution de transport collectif pour la région avec les citoyens. Il a également insisté sur l'importance de mener cette discussion de façon rapide et efficace, afin que la région puisse profiter du climat politique favorable aux investissements dans les infrastructures de transport locales, et ce à tous les niveaux de gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer