Veillée aux chandelles pour le petit Carter

Les proches du petit Carter se sont réunis... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les proches du petit Carter se sont réunis jeudi soir en mémoire de l'enfant décédé dimanche dernier.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'émotion était palpable, jeudi soir au terrain de soccer adjacent à l'hôtel de ville de Cantley. Tristesse, amour et empathie émanaient des quelque 150 Cantléens réunis en mémoire du petit Carter décédé subitement dimanche dernier.

De nombreux amis, proches et voisins se sont rassemblés vers 19h sur le terrain de soccer, où avait l'habitude de jouer l'enfant de 7 ans, dans le cadre d'une veillée à la bougie. Ils ont offert à la famille endeuillée chandelles, ours en peluche, gerbes de fleurs et messages d'amour afin de les soutenir dans cette épreuve.

L'heure était au recueillement et les nombreuses familles présentes se serraient fort pendant qu'elles observaient un moment de silence. Elles ont entonné en choeur le refrain de la chanson Hallelujah de Leonard Cohen, interprété par une résidente de Cantley.

Le père et la mère éprouvés étaient visiblement émus par cet élan d'amour. Ils ont accueilli avec émotion les messages de sympathie et les accolades de leurs proches, les remerciant de s'être déplacés pour eux et surtout pour leur fils.

Le père, les larmes aux yeux et la gorge nouée, s'est adressé à la foule. «Nous apprécions énormément votre soutien moral, a-t-il dit. Merci à vous tous.»

Les gens interrogés par LeDroit avaient de la difficulté à mettre des mots sur la tragédie que vivait la famille du petit Carter. Ils étaient tous ébranlés et souhaitaient vivre le moment avec les membres de la communauté.

«C'est un important geste de solidarité de voir tous ces gens rassemblés, a commenté la mairesse, Madeleine Brunette. La communauté donne du réconfort à la famille.»

L'invitation au rassemblement a été lancée sur Facebook à l'initiative de quelques parents qui souhaitaient offrir leur soutien dans l'espoir d'apporter un moment de réconfort à la famille endeuillée et leurs proches. 

«On est une petite communauté à Cantley et on se tient, explique Julie Boulanger, l'organisatrice de la veillée aux chandelles. J'ai trois enfants et ça me bouleverse. Je ne connais pas personnellement la famille, mais c'est une façon de leur dire qu'on les aime et qu'on est là pour eux.»

Le petit Carter a perdu la vie dimanche dernier après avoir été happé par la camionnette de ses parents. Le véhicule s'est mis en mouvement dans la pente du terrain alors que personne n'était au volant. 

L'enfant était dehors pendant que son père utilisait la camionnette en haut du terrain. Selon les premières constatations, un effet domino se serait produit entre deux allées et venues de l'homme. Lundi, la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais affirmait que rien ne laissait présager de la négligence criminelle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer