Du Soleil pour Trait d'Union Outaouais

Abel Founghe et son père Sian.... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Abel Founghe et son père Sian.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois depuis des lunes, la Marche pour l'autisme de Gatineau s'est déroulée sous un soleil radieux samedi, au grand soulagement de l'organisme Trait d'Union Outaouais (TUO).

Ceci dit, beau temps ou mauvais temps, les participants ont été nombreux par les années passées. Ça n'a pas été différent ce week-end. La 14e Marche pour l'autisme a permis de recueillir plus de 66 000 $ en prévision des camps estivaux spécialisés pour les enfants atteints d'un trouble du spectre de l'autisme.

L'objectif de 80 000 $ n'a pas encore été rempli, mais la directrice générale de TUO, Jocelyne Sylvestre, soutient que les dons continuent habituellement d'être envoyés à son organisme dans les semaines qui suivent la Marche.

«On rallie de plus en plus de gens. On constate que ceux qui viennent une fois ont tendance à revenir.»

Évidemment, les bénéficiaires de services de TUO et leur famille sont aux fronts lors de l'activité, mais selon Mme Sylvestre, le succès populaire de l'événement n'est pas étranger au fait qu'on parle de plus en plus de l'autisme dans l'espace public.

«Ça aide les gens à comprendre ce qu'est l'autisme, et que ceux atteints n'ont pas tous des problèmes de communication. Ils voient une personne qu'ils n'auraient jamais soupçonnée être autiste partager leur condition et se disent: "Ah, c'est aussi ça l'autisme". Ça les mène à poser des questions et à s'ouvrir à la question.»

Jocelyne Sylvestre espère que l'appui à la cause défendue par TUO continuera de s'accroître. Comme c'est le cas pour de nombreux organismes communautaires, elle ne cache pas qu'il devient de plus en plus difficile pour TUO de financer ses activités.

«Le financement du ministère stagne, mais les coûts augmentent, tout comme le nombre de demandes. Nous avions entre 160 et 170 membres il y a quelques années, nous sommes rendus à plus de 200.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer