Rendez Vous LeBreton et les Sénateurs remportent la bataille des plaines

La CCN a retenu le projet de Rendez... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La CCN a retenu le projet de Rendez Vous LeBreton, le groupe mené par le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un nouvel aréna pour les Sénateurs, 4400 unités d'habitation dont des logements abordables, cinq districts distincts, un toit vert, la couverture du corridor ferroviaire du train léger, la modernisation d'un aqueduc caché où l'on pourra patiner... Les plaines LeBreton, ce vaste territoire vacant de 53 acres au coeur d'Ottawa, auront un nouveau visage d'ici quelques années.

Au terme d'un long processus entamé en 2014, la Commission de la capitale nationale (CCN) a retenu jeudi le projet de Rendez Vous LeBreton, le groupe mené par le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk, sur la recommandation d'un comité d'évaluation.

Composé de membres de la CCN et de deux personnes de l'extérieur, dont l'architecte de renommée Jack Diamond, ce comité s'était penché sur deux projets d'envergure. En fin de compte, le projet IllumiNATION du groupe Rendez Vous LeBreton a eu le meilleur sur le projet Ré-Imaginé du consortium formé de Devcore, Canderel et du groupe DLS, dont font partie le fondateur du Cirque du Soleil Guy Laliberté et André Desmarais, de Power Corporation.

La décision a été entérinée jeudi par le conseil d'administration de la CCN.

Des négociations s'entameront maintenant avec Rendez Vous LeBreton pour mener cette proposition à terme. Selon le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, le projet IllumiNATION n'est «qu'un point de départ». Il tentera de trouver des moyens de lui donner davantage un caractère d'importance nationale. Si les négociations devaient échouer, le projet Ré-Imaginé de Devcore pourrait être ressuscité, ont expliqué les responsables de la CCN. Quoiqu'il arrive, la première pelletée de terre n'est envisageable que dans trois à cinq ans, a-t-on appris jeudi.

Selon M. Kristmanson, quelques aspects ont joué en faveur du groupe Rendez Vous LeBreton, dont l'indéniable aréna de 18 500 places qui deviendra le nouveau domicile des Sénateurs d'Ottawa et le «moteur économique» de ce nouveau quartier urbain. Eugene Melnyk ne cachait pas sa joie, jeudi après-midi. Cela va rentabiliser la situation des Sénateurs, a-t-il souligné.

Point important, le concept proposé de rails couverts avec des espaces verts promet d'atténuer le bruit du train léger d'Ottawa et de créer des liaisons nord-sud. Les experts ont également noté que les éléments proposés par le groupe de M. Melnyk offraient des activités à longueur d'année.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, et son homologue de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ont bien accueilli ce projet qui alimentera l'activité économique des deux côtés de la rivière des Outaouais.

Pour le maire Watson, ce grand projet urbain qui sera accessible aux deux arrêts du train léger dans les plaines LeBreton est gage de succès pour la ligne de la Confédération.

Plus de précisions

Peu de détails ont filtré au sujet de la décision de rejeter la proposition du groupe mené par Devcore, mais selon M. Kristmanson, le comité d'évaluation aurait souhaité plus de précisions au sujet du plan d'affaires visant la construction de quelques musées sur ce site.

«Je pense que cela était très attirant, mais on voulait plus de détails au sujet du plan d'affaires. L'aréna d'une ligue nationale, c'est un produit connu et éprouvé», a-t-il indiqué.

Il y avait aussi une seule entrée pour le stationnement sous-terrain qui débouchait sur la rue Wellington, contrainte susceptible de créer des problèmes lors d'événements publics. Par contre, l'idée d'une école primaire francophone avait été très bien reçue par le public.

Le consortium Rendez Vous LeBreton est composé de Windmill Developments, Brigil Construction, Mattamy Homes, Tomlinson et Morley Hoppner Group. Rendez-vous LeBreton s'est également associé à Centretown Citizens Ottawa Corporation, un groupe spécialisé dans le logement abordable.

Le maire Watson penchait aussi du côté du gagnant

Le maire Jim Watson a félicité le propriétaire... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Le maire Jim Watson a félicité le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk, après l'annonce de la CCN.

Etienne Ranger, LeDroit

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, n'a pas caché jeudi qu'il avait une préférence pour le projet du propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk.

«Je pensais que ce projet était plus fort, plus réaliste, plus diversifié», a-t-il indiqué jeudi lors d'une conférence de presse. «Je pense que la proposition du deuxième groupe (Devcore) de construire un aréna a surpris bon nombre d'entre nous. La question qui revenait souvent, c'est la suivante: comment construire un aréna si on n'a pas d'équipe?»

Or, si jamais les négociations avec Rendez Vous LeBreton devaient tomber à l'eau, il se rassure de voir que Devcore a «un plan de rechange réaliste». «C'est donc dire qu'on ne se retrouvera pas dans deux ans sans plan et sans activité sur ce site.»

Selon lui, la proposition de Rendez Vous LeBreton permettra de revitaliser ce secteur important, un espace vide depuis 50 ans. L'idée d'avoir un aréna au centre-ville donnera un élan au développement économique et au projet de train léger qu'il faudra étendre vers l'ouest.

Pour sa part, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin a qualifié ce projet de «force intéressante» qui s'arrime bien avec le projet Zibi. «Ces investissements-là sont massifs, dit-il. On parle de plusieurs milliards de dollars, donc, c'est une bonne nouvelle pour l'ensemble de la région.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer