Denholm ferme le chemin Paugan au moins un mois

Le chemin Paugan est presque entièrement situé sur... (Courtoisie)

Agrandir

Le chemin Paugan est presque entièrement situé sur le territoire de Denholm. L'artère de 20 kilomètres relie les routes 105 et 307.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La municipalité de Denholm est forcée de fermer pour «au moins un mois» le chemin Paugan, une artère collectrice reliant les routes 105 et 307 fréquemment utilisée par les services d'urgence.

Le chemin Paugan relie la route 105, à... (Google Maps) - image 1.0

Agrandir

Le chemin Paugan relie la route 105, à Low, à la route 307, dans le secteur Poltimore de Val-des-Monts.

Google Maps

Les ingénieurs municipaux n'ont eu d'autre choix que de recommander la fermeture complète du chemin Paugan en raison d'un risque d'effondrement de deux ponceaux installés en 2014, a fait savoir le maire Gaétan Guindon.

Le chemin de près de 20 kilomètres, qui est presque entièrement situé sur le territoire de Denholm, relie la municipalité de Low au secteur Poltimore de Val-des-Monts.

«On ne peut plus traverser parce que les ponceaux sont affaissés, et c'est la seule voie collectrice pour passer de l'est à l'ouest», a indiqué M. Guindon. Pour certains élèves fréquentant des écoles anglophones, le détour est imposant et rallonge leur déplacement d'«au moins une quarantaine de minutes».

Ce détour forcé vient aussi embêter les services d'urgence. La municipalité a une entente avec les pompiers de Low, qui ne peuvent plus intervenir à Denholm en raison de la fermeture du chemin Paugan. Le maire Guindon assure que les pompiers de Val-des-Monts vont «assumer l'entraide» le temps que la circulation puisse être rétablie.

Un problème de sol pourrait être à l'origine de l'affaissement des ponceaux, de sorte que la municipalité risque de devoir faire installer un ponceau en ciment ou encore un pont, une solution qui coûterait «au moins 175 000$», selon le maire de la municipalité au budget annuel de 1,6 million $.

«Des solutions temporaires ont été envisagées, mais ces dernières se sont avérées beaucoup trop coûteuses pour une municipalité dévitalisée, dont la majorité du budget est dépensé pour l'entretien et le maintien de cette voie collectrice», a précisé M. Guindon.

Des démarches sont en cours auprès du bureau de la députée de Gatineau, Stéphanie Vallée, dans l'espoir d'obtenir une subvention pour réaliser rapidement les travaux nécessaires.

En parallèle, Gaétan Guindon souhaite pouvoir rencontrer le ministre des Transports, Jacques Daoust, afin de demander que Québec reprenne la responsabilité du chemin Paugan, qui avait été cédée à la municipalité au début des années 1990.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer