Encore de la neige...

La région devrait recevoir de 5 à 10 cm... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

La région devrait recevoir de 5 à 10 cm de neige mercredi.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un record datant de 1958 pourrait être battu mercredi dans la région de la capitale fédérale, alors que certains secteurs pourraient recevoir jusqu'à 15 centimètres de neige.

Un bulletin météorologique spécial émis mardi par Environnement Canada annonce que la neige pourrait être «parfois forte» au cours de la journée de mercredi.

Une dépression provenant de l'ouest est à l'origine de ces précipitations de neige tardives.

Les premiers flocons étaient attendus dans la nuit de mardi à mercredi, et les derniers devraient tomber la nuit suivante. «Selon les indications actuelles, on pourrait observer une accumulation de cinq à 10 centimètres de neige d'ici jeudi matin, a indiqué Environnement Canada. Il persiste un peu d'incertitude quant à la trajectoire exacte de la dépression, ce qui aura une incidence sur la région qui recevra les plus importantes chutes de neige. Il n'est donc pas hors de question qu'on enregistre de 10 à 15 cm de neige dans certains secteurs.»

Il est donc possible, selon l'évolution de la dépression, que le record de 13 centimètres de neige tombés sur Ottawa le 6 avril 1958 soit battu.

Chose certaine, la région n'a aucune chance de battre le record de chaleur datant du 6 avril 1997, alors que le mercure avait atteint 19,7 degrés Celsius dans la capitale. Pour la journée de mercredi, le thermomètre ne devrait pas grimper au-dessus de 1 °C.

Alors que les automobilistes québécois ont le droit depuis la mi-mars de retirer leurs pneus d'hiver, Environnement Canada évoque d'autres possibilités d'averses de neige pour jeudi et vendredi.

«Les conditions routières devraient se détériorer rapidement après l'arrivée de la zone de neige, précise le bulletin météorologique spécial. Les automobilistes doivent être prêts à composer avec un retour à des conditions routières hivernales dangereuses en raison de la neige qui s'accumule et de la visibilité réduite sous la forte neige, et à modifier leurs déplacements en conséquence.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer