Les élus de Grand-Remous sur la sellette

La communauté d'affaires de Grand-Remous ne décolère pas. (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La communauté d'affaires de Grand-Remous ne décolère pas.

Une quarantaine de personnes se sont regroupées avant la réunion du conseil municipal, lundi soir, afin d'exiger la démission du maire, Gérard Coulombe, et de trois conseillers, dont la fille du premier magistrat, Martine Coulombe.

Selon le porte-parole du regroupement de gens d'affaires, Nicolas Chaussé, la confiance à l'endroit du conseil actuel est inexistante. Ils affirment entre autres que les élus ont démontré une mauvaise gestion des finances publiques depuis le début de leur mandat en 2013.

Les manifestants contestent notamment les propos du conseil tenus dans un communiqué de presse envoyé au Droit le 15 mars dernier. Les élus affirmaient alors avoir dû composer avec un déficit de 155 000$ à leur entrée en poste. Les opposants soutiennent plutôt qu'ils jouissaient d'un surplus d'environ 220 000$.

«Comment ça se fait que le surplus est devenu un déficit et comment ça se fait qu'en taxes foncières, la municipalité ramasse 300 000 $ de plus qu'il y a trois ans? Pourquoi tous ces revenus supplémentaires là et où est-ce que ça va?» questionne M. Chaussé.

Les gens d'affaires de cette municipalité de la Vallée-de-la-Gatineau sont montés aux barricades le mois dernier après que le conseil ait adopté une hausse de taxes de 96% pour les immeubles non résidentiels et de 108% pour les bâtiments industriels. Cette décision faisait suite à la décision, un an plutôt, d'imposer des permis de séjour pour les caravaniers, les campeurs et autres touristes qui souhaitaient profiter de la villégiature de ce secteur.

Le conseil municipal a fait marche arrière dans les deux cas et avait alors indiqué vouloir réduire certaines dépenses, plutôt qu'augmenter les taxes et les tarifs de cette façon.

LeDroit n'a pas été en mesure de joindre un représentant du conseil municipal pour commenter cette manifestation. Le maire Gérard Coulombe était parti, lui qui avait prévu des vacances cette semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer