Des foyers isolés par la crue des eaux

La chaussée du chemin H.-Zurenski s'est carrément effondrée sous le... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

La chaussée du chemin H.-Zurenski s'est carrément effondrée sous le poids d'une camionnette, vendredi.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De nombreux petits cours d'eau sont sortis de leur lit en Outaouais, isolant notamment une vingtaine de foyers de Val-des-Monts, littéralement coupés du reste du monde après l'affaissement d'un ponceau.

La chaussée du chemin H.-Zurenski s'est carrément effondrée lorsqu'une camionnette s'y est aventuré, vendredi matin, vers 6h.

Une fois le véhicule remorqué, les équipes ont pu se mettre au travail dans l'espoir de pouvoir installer rapidement un ponceau temporaire pour les résidents isolés. Un chemin a d'abord été fait pour laisser l'eau circuler. Les voyages de grosses roches se multipliaient ensuite afin d'établir une base solide pour recevoir un ponceau temporaire, lequel a été complété en milieu de soirée vendredi, permettant aux véhicules de circuler en alternance.

Le chef des pompiers de Val-des-Monts, Charles Éthier, a fait savoir que près de 80 résidences se trouvent dans la zone touchée. Du lot, une vingtaine servent de résidences permanentes, tandis que les autres ne sont pas habitées à l'année.

Jointe par téléphone alors qu'elle constatait l'ampleur des dégâts de l'autre côté du ruisseau, Suzanne Gauthier a confié qu'elle s'inquiétait surtout de l'impossibilité, pour les services d'urgence, de se rendre vers les résidences touchées en cas de besoin.

«On espère que ça va se rétablir assez rapidement, parce que ni les pompiers, ni les ambulances ne peuvent venir s'il y a une urgence, a-t-elle dit, vendredi avant-midi. Mais on a assez de nourriture.»

Résidente du secteur depuis cinq ans, Mme Gauthier affirme ne jamais avoir vu le niveau du ruisseau, qui se jette dans le lac McGregor, atteindre une telle hauteur.

Aussi touchés

D'autres chemins de Val-des-Monts sont aussi victimes d'accumulations d'eau et de dommages en raison de la crue des eaux et des précipitations. «Nos équipes s'affairent à tenter de maitriser la situation, a indiqué la municipalité. Les équipes d'intervention patrouilleront de façon assidue le territoire pour assurer la sécurité des citoyens jusqu'à ce que la situation soit revenue à la normale.»

Une portion du chemin du Lac-Croche et le chemin des Trois-Lacs étaient également inondés et fermés à la circulation «pour une durée indéterminée», mais l'accès pour les véhicules d'urgence demeurait possible.

D'autres artères de Val-des-Monts sont aussi touchées, mais la circulation y est possible sur une voie.

Le directeur régional de la Sécurité civile, Gaëtan Lessard, a fait savoir que de nombreux secteurs sont sur surveillance aux quatre coins de l'Outaouais. Selon M. Lessard, ce sont principalement de petits cours d'eau qui ont débordé en raison de la pluie des derniers jours et de la fonte des neiges.

Les plus grands cours d'eau, comme la rivière des Outaouais, demeurent sous surveillance, puisqu'ils pourraient subir les contrecoups découlant du débordement de leurs affluents.

À Ripon, dans la Petite-Nation, la municipalité a indiqué suivre la situation de près, même si aucune résidence n'avait été inondée, vendredi après-midi. Des chemins ont toutefois été endommagés par l'eau à divers endroits.

À Otter Lake, dans le Pontiac, le chemin Yates est passablement inondé, de sorte que les petites voitures ne peuvent y circuler.

La chute du mercure, au courant de la fin de semaine, devrait aider à résorber la situation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer