Hommage à Mathieu Trudel

Véronique Guitard et Maxime Huneault se recueillent et... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Véronique Guitard et Maxime Huneault se recueillent et rendent hommage à Mathieu Trudel.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La famille de Mathieu Trudel vit d'espoir depuis sa disparition soudaine il y a deux semaines. Ses proches sont conscients que, plus le temps avance, plus les chances de le retrouver en vie diminuent. Ils s'accrochent malgré tout au miracle.

Mathieu Trudel... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Mathieu Trudel

Martin Roy, Archives LeDroit

Les amis et la famille de Mathieu se sont rassemblés à la paroisse St-Joseph d'Orléans samedi après-midi pour une messe de l'espoir. Sa disparition a visiblement touché plusieurs personnes alors que l'église était pleine à craquer pour rendre hommage à la vie de cet artiste bien connu à Gatineau et à Ottawa, notamment en raison de son implication à la Nuit Blanche Ottawa+Gatineau et au Festival de l'Outaouais émergent.

Si personne ne perd espoir de le revoir un jour, son frère Luc Trudel estime que le deuil devait malheureusement s'amorcer. Tout indique que Mathieu se soit enlevé la vie entre le 3 mars dernier - moment où il a été vu pour la dernière fois - et le 7 mars, lorsque l'avis de disparition a été lancé.

«Il nous a laissé une note où il explique son intention de terminer sa vie, relate avec émotion son frère Luc. On espère quand même que, par des circonstances miraculeuses, quelqu'un l'ait trouvé sur son chemin, l'ait arrêté et l'héberge depuis.»

Luc Trudel admet cependant que ce scénario est bien peu probable, d'où l'importance pour les proches d'entamer le deuil. Il affirme que la police d'Ottawa a entamé des recherches, mais que celles-ci pourraient prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Accident de vélo en cause?

Mathieu Trudel avait fait parler de lui à l'automne 2014 après un accident de vélo sur le pont Cummings. Sa famille cherchait alors des témoins, lui qui s'était retrouvé dans le coma après avoir subi un sévère traumatisme crânien.

La famille s'interroge maintenant sur le lien possible entre ces graves blessures et le possible suicide de Mathieu. 

«On n'exclut pas un lien avec l'accident de Mathieu en 2014. Je me rappelle les mots du médecin à l'hôpital sur les conséquences d'un traumatisme crânien. Une information qui m'avait frappé, c'est que quelqu'un peut sembler bien aller, mais, étant donné la nature du cerveau assez mystérieux, ça peut prendre jusqu'à trois ans avant de guérir.»

Les proches de Mathieu estiment que sa situation s'apparente à celles d'anciens joueurs de hockey et de football comme Steve Montador et Junior Seau qui se sont enlevé la vie après avoir subi de nombreuses commotions cérébrales au courant de leur carrière respective.

Plusieurs avenues sont étudiées par la famille afin d'éviter un tel sort à d'autres gens. Par exemple, renverser le fardeau de la preuve vers une entreprise de construction lorsqu'un accident survient dans une zone de travaux, comme ç'a été le cas de Mathieu.

«Tous les gens qui étaient à l'église samedi sont des victimes, on perd Mathieu. Il y a beaucoup de choses qui viennent avec un accident comme ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer