Parachutisme intérieur chez Top Karting

Le concept du parachutisme intérieur à Gatineau attirera... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le concept du parachutisme intérieur à Gatineau attirera des visiteurs non seulement de la région mais même du nord-est des États-Unis, croit l'homme d'affaires Jacques Bélanger, estimant que le site sera beaucoup plus imposant que celui de SkyVenture (photo), à Laval.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise Top Karting, située dans le parc industriel Richelieu, dans le secteur Hull, se dotera d'un site de parachutisme intérieur comme il n'y en a très peu en Amérique du Nord, d'ici décembre prochain.

Le conseil municipal de Gatineau a approuvé, mardi, ce projet qui devrait permettre de positionner la ville tout en haut de la liste des endroits les plus prisés par les parachutistes professionnels sur le continent, assure le propriétaire de Top Karting, Jacques Bélanger. 

«C'est un projet très structurant qui va nécessiter des investissements de 15 millions $, a affirmé M. Bélanger, en entrevue avec LeDroit. Ça va permettre de créer entre 25 et 30 emplois à Gatineau, soit une masse salariale de 1 million $, uniquement pour ce projet. Le site sera ouvert à longueur d'année et va permettre d'attirer des parachutistes de partout.»

Quasi exclusivité nord-américaine 

M. Bélanger soutient que sa nouvelle attraction sera «presque exclusive». Il affirme qu'il n'y a que trois sites de parachutisme intérieur en Amérique du Nord de l'ampleur de celui qui sera construit à Gatineau. «Il y en a un à New York et un autre à Los Angeles du même type, dit-il. C'est beaucoup plus gros que ce qu'on retrouve au SkyVenture, à Laval. C'est une installation du calibre de celles utilisées par les parachutistes professionnels qui font de la compétition avec des figures imposées.»

Les Forces armées canadiennes pourront même louer l'endroit afin de faire de la formation pour leurs membres, ajoute M. Bélanger. «Les gens qui voudront venir vivre cette expérience seront aussi toujours les bienvenus, précise-t-il. Ça va attirer des gens de partout, autant de Gatineau que de l'Ontario et du nord-est des États-Unis. Les sauteurs professionnels pourront venir s'entraîner chez nous. Pour eux, c'est surtout intéressant pendant l'hiver, alors qu'il fait trop froid pour sauter en parachute à l'extérieur.»

Tunnel de verre et vent de 200 km/h

Le site sera aménagé sur le terrain derrière l'édifice qui abrite le Top Karting. «Ce n'est pas très grand, mais c'est surtout la structure qui est impressionnante, explique M. Bélanger. Il s'agit d'un gros tunnel de verre de 16 pieds de diamètre qui fera environ trois étages de haut. À l'intérieur, le vent soufflera à plus de 200 km/h afin de reproduire un vrai saut en parachute à l'extérieur.»

M. Bélanger est convaincu que son produit, jumelé à ce qu'il offre déjà avec sa piste de course intérieure, permettra d'améliorer l'offre touristique de Gatineau. «Ça va attirer des gens qui vont peut-être vouloir rester ici une journée de plus pour venir chez nous, dit-il. Ce sont des gens qui mettent de l'essence dans leur voiture, mangent au restaurant et dorment à l'hôtel. Les gens vont découvrir qu'il y aura une nouvelle destination récréotouristique totalement intégrée à Gatineau.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer