Le transport interurbain sauvé dans la Vallée-de-la-Gatineau

Les autobus interurbains continueront de circuler entre la... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les autobus interurbains continueront de circuler entre la Vallée-de-la-Gatineau et Ottawa-Gatineau.

Les autorités de la MRC et le nouveau responsable de la liaison, Transport Maheux, confirment le maintien de la correspondance entre les secteurs rural et urbain, tous les jours de la semaine, sauf les samedis.

En janvier, la compagnie Greyhound faisait révoquer ses permis d'exploitation auprès de la Commission des transports du Québec (CTQ). Greyhound affirmait que l'exploitation du transport interurbain entre Laval et Gatineau, par la route 148, ainsi que son trajet reliant Maniwaki et Grand-Remous à Ottawa, n'étaient pas rentable.

Le transport par autobus entre l'Abitibi et Gatineau-Ottawa serait devenu impossible les jours de semaine, puisqu'aucun autobus n'aurait pu relier Grand-Remous et Gatineau-Ottawa.

Cet abandon de Greyhound inquiétait le préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Michel Merleau. Selon lui, le développement de la MRC passe par le transport entre les villages et la capitale fédérale.

Greyhound voulait abandonner la liaison en semaine et conserver le transport de passagers les vendredis et les dimanches, soit les journées les plus rentables. Pour le moment, Greyhound est toujours titulaire du permis de transport des samedis et dimanches. Mais selon Pierre Maheux, président de Transport Maheux, Greyhound s'apprête à laisser la place à sa compagnie, qui comprend que les revenus des vendredis et des dimanches permettent de compenser les pertes les jours de semaine.

«On peut opérer à partir de lundi», a confirmé Pierre Maheux. Autobus Gatineau, une filiale du Groupe Autobus Maheux, assurera le service interurbain par autocar entre Grand-Remous et Gatineau-Ottawa.

«Pour nous, c'est une excellente nouvelle, a commenté M. Merleau. On veut bâtir une ligne rentable pour le transport de colis et de personnes. On prévoit une campagne de publicité sur le transport collectif de Grand-Remous à Low, en direction d'Ottawa.»

Une telle réduction de service avait aussi un impact pour Autobus Maheux, qui risquait de voir diminuer son achalandage sur la ligne de Montréal.

Maheux a demandé un permis régulier auprès de la CTQ. La MRC a accepté de s'engager financièrement et espère le soutien du programme d'aide du ministère des Transports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer