150e de la Confédération: deux projets «signature» reçoivent 16,5 M $

Alors que Gatineau attend depuis des mois une décision dans le dossier des... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Alors que Gatineau attend depuis des mois une décision dans le dossier des Mosaïcultures, le ministère du Patrimoine canadien a déjà confirmé du financement totalisant 16,5 millions $ à deux projets «signature», en prévision des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération en 2017.

Le 26 janvier dernier, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a confirmé l'appui du fédéral à l'Expérience interactive des dômes SESQUI. Ce festival se déplacera dans diverses communautés du pays et sera présenté dans un village portatif composé de dômes. Il comprendra un espace numérique immersif qui présentera des événements, des programmes interactifs et une expérience cinématographique à 360 degrés.

Le montant de la contribution fédérale n'avait pas été divulgué au moment de l'annonce. Toutefois, le ministère a confirmé au Droit que sa contribution à ce projet sera de 9,5 millions $.

En juin dernier, soit après le dépôt du budget 2015 dans lequel il a promis 210 millions $ pour les célébrations du 150e, le gouvernement conservateur avait déjà confirmé sa participation à une première grande initiative nationale prévue dans le cadre du 150e, soit le Rendez-vous 2017, un événement au cours duquel de grands voiliers feront escale dans plusieurs villes portuaires de l'Ontario, du Québec et de l'Atlantique. L'investissement demandé par le comité organisateur était de 10 millions $. Le ministère a confirmé au Droit que sa contribution sera plutôt de l'ordre de 7 millions $. 

Projet révisé

Lors des dernières élections fédérales, on avait appris que l'aide financière demandée initialement pour les Mosaïcultures était de 14 millions $. En raison des délais pour obtenir une décision, le projet a depuis été révisé et le volet prévu à la pointe Nepean à Ottawa a été retiré.

«Le ministère ne peut discuter ni fournir de renseignements quant aux propositions reçues. Le ministère communique uniquement avec les organisations ayant soumis les projets. Les plans seront communiqués en temps voulu», a indiqué au Droit Roger Maalouf, porte-parole de Patrimoine canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer