Le 38e Bal de neige est lancé!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Glissades de neige, sculptures de glace et câlins de Glamottes sont désormais de retour pour la 38édition du Bal de neige, qui a officiellement été lancée vendredi au Domaine des flocons du parc Jacques-Cartier, à Gatineau.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a tenu à partager son enthousiasme alors que débute sa toute première expérience du Bal de neige. «Amenez votre famille, vos amis, faites découvrir les belles traditions de nos hivers à tous ceux et celles qui arrivent au pays!»

S'ajoutent aux classiques du Bal de neige les concerts Sous-Zéro, qui mettront en vedette des artistes canadiens tels que Misteur Valaire et A Tribe Called Red, tous les vendredis et samedis soirs, au parc de la Confédération, à Ottawa.

Les jeunes autochtones du programme collégial Nunavut Sivuniksavut partageront aussi leur culture avec des performances traditionnelles et des discussions ouvertes avec le public, chaque fin de semaine, au parc Jacques-Cartier.

Les amateurs de sports d'hiver se réjouiront aussi d'apprendre qu'un nouveau tronçon de 4,3 km a été ouvert sur le canal Rideau vendredi.

La petite histoire de Bal de neige

3 FÉVRIER 1978

La CBC invite les Ottaviens à la «Journée de la marmotte», pour laquelle son animateur Hub Beaudry enfile un déguisement à l'effigie du rongeur canadien.

Dès 5h du matin et jusqu'en soirée, le canal Rideau accueille une course de lits, un défilé aux flambeaux et un concours de sculptures de glace. Cette toute première compétition de la sorte à Ottawa oppose 14 sculpteurs, en majorité des étudiants d'écoles secondaires. De ce nombre, seulement neuf braves achèvent leur oeuvre. Quelque 400 personnes participent au scrutin pour désigner l'artiste gagnant.

Sans le savoir, la CBC était à l'origine ce qui deviendrait le plus grand festival d'hiver d'Amérique du Nord.

1979

Inspiré de la Journée de la marmotte, le tout premier Bal de neige est lancé. Cette fois, c'est la CCN qui cherche à réchauffer l'une des capitales les plus froides au monde en faisant revivre les «bonnes vieilles traditions des hivers canadiens».

Le premier ministre Pierre Elliott Trudeau est présent sur la glace pour assister au premier événement du Bal de neige, une course de chevaux sur glace. L'événement est plus modeste qu'il l'est aujourd'hui: il s'étend sur deux jours, et prend place sur le lac Dow et le canal Rideau.

Près de 334 000 personnes prennent part aux célébrations, dont des milliers de personnes venues de partout au pays pour découvrir la plus longue patinoire extérieure du monde.L'achalandage de cette première édition dépasse toutes les attentes et a tôt fait de convaincre les organisateurs que le Bal de neige doit prendre de l'ampleur.

1982

Ice Hog, le personnage de marmotte incarné par Hub Beaudry en 1978, n'a hiberné qu'un seul été au terme de sa carrière à la CBC.

Lorsque le diffuseur public met fin à la Journée de la marmotte, l'instigateur de Bal de neige, Rhéal Leroux, est approché pour embaucher le rongeur surdimensionné. C'est ainsi que Monsieur Glamotte anime trois saisons de Bal de neige et se fait une nouvelle tête avant d'y apparaître en compagnie de Madame Glamotte en 1982. Leurs jumeaux Nouma et Noumi arrivent l'année suivante, en 1983.

Depuis, toute la famille revient habiter au parc Jacques Cartier, chaque hiver, pour visiter les différents sites de Bal de neige en se déplaçant à travers des portes magiques, soit les trous orangés percés dans la glace du canal Rideau.

2012

Le 200e anniversaire de la guerre de 1812 est souligné à l'événement familial. Une activité baptisée «À la défense du Canada» invite les enfants à revêtir de petits uniformes et à se munir des répliques de fusils pour devenir «une recrue de la milice canadienne».

L'initiative provoque la controverse. Dans les médias, dont LeDroit, le «jeu» à saveur militaire est critiqué à la grandeur du Canada. L'affaire résonne jusqu'au Parlement, où des députés de l'opposition expriment leur vive indignation. Le sénateur et lieutenant-général à la retraite Roméo Dallaire qualifie cette activité d'«outil pédagogique pervers».

L'histoire se répète en 2014, alors que le 100e anniversaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale est choisi comme l'un des thèmes du Bal de neige. Cette fois, pas de répliques de fusils, mais une mascotte d'ours polaire vêtue des couleurs des Forces canadiennes s'ajoute aux Glamottes pour distribuer des câlins aux enfants.

Les hauts et les bas de Bal de neige

2001: La patineuse artistique Elizabeth Manley devait se donner en spectacle aux côtés d'Elvis Stoyko, Brian Orser et Josée Chouinard. Mais la médaillée olympique annule sa participation peu avant l'événement, après avoir glissé et chuté en sortant de sa voiture.

2002: La patinoire du canal Rideau connaît à la fois son ouverture la plus tardive et sa saison de patinage la plus courte jamais enregistrée depuis 1979. Les patineurs ont dû attendre jusqu'au 2 février pour se lancer sur la glace, qui est restée assez solide pour accueillir des milliers de patins pendant seulement 26 jours. En moyenne, le canal reste ouvert une quarantaine de jours. 2015 fut la plus longue saison de patinage avec un record de 59 jours.

2015: Un record Guinness du plus grand nombre de bonshommes de neige construits en une heure est battu au Bal de neige. Le premier février, entre onze heures et midi, 500 personnes ont donné forme à 1299 personnages enneigés avec chacun deux bras, deux yeux et un nez, conformément au règlement. Le record précédent avait été établi à Salt Lake City, en Utah, lorsque 1279 bonshommes avaient été façonnés dans le même laps de temps.

2015: Le Bal de neige serre la vis à ses restaurants officiels. En effet, même si le contrat les reliant au festival hivernal exigeait des menus bilingues, bon nombre de la vingtaine d'établissements n'offraient pas de service dans la langue de Molière. Dès l'édition 2015, si les restaurants partenaires dérogent au règlement, leur contrat risque d'être annulé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer